Close

Comment éviter l’érythème fessier adulte

Nos astuces pour éviter l’érythème fessier chez l’adulte!

La période estivale n’est pas de tout repos pour ceux qui doivent porter des protections. En effet, rougeurs, douleurs et irritations des parties intimes sont fréquemment causées par les couches d’incontinence — surtout en été, quand il fait très chaud! Pour se prémunir de ces désagréments, quelques précautions sont à prendre.

Une toilette minutieuse

On ne le redira jamais assez, mais le port de couches d’incontinence n’exempte pas d’un nettoyage fréquent des parties intimes. Les couches ont beau être absorbantes, une fois le change saturé, la peau est en contact avec l’urine et/ou les matières fécales.

En entretenant la macération, elles peuvent causer une fragilité de la peau. Mieux vaut prévenir que guérir, petits boutons et plaques rouges peuvent être les premiers signes d’un érythème. Un lavage à l’eau et au savon doux pour la toilette intime protège au mieux l’épiderme

L’idéal est d’effectuer une toilette intime à chaque changement de protection. La fréquence des changes reste sujette à des facteurs dépendants et nous sommes bien conscients des contraintes qui les rendent moins possibles qu’on le souhaiterait. Néanmoins, une toilette biquotidienne reste le minimum recommandé. Quant au recours aux lingettes nettoyantes, il peut être pertinent — mais pour éviter le milieu humide, il faut impérativement attendre que la peau soit à nouveau sèche avant de remettre une protection absorbante.

Un séchage soigneux

Après chaque lavage, il est essentiel de ne pas laisser l’humidité dans la nouvelle couche. En effet, la chaleur va décupler cette humidité et fragiliser la peau. Un milieu constamment humide est une porte ouverte à la macération et donc à la prolifération de mycoses. 

Et qui dit « mycose » dit « irritations » et même « érythème adulte ». La prévention est donc de mise! Une fois que la zone a été rafraîchie, laissez-la quelque temps à l’air libre ou essuyez délicatement en tapotant avec une serviette de toilette propre.. 

Pour des raisons d’hygiène et surtout pour éviter le risque d’infection, procédez — comme pour le nettoyage — toujours de l’avant vers l’arrière, c’est-à-dire de la zone pubienne vers l’anus.

Des changes à une fréquence correcte

Les personnes qui ont une incontinence, que ce soit urinaire ou fécale, se verront porter des couches jusqu’au rétablissement. Certaines personnes le feront même à vie. Force est de constater que les protections ont un prix non négligeable. 

Toutefois, il vaut mieux changer la couche autant que possible dès qu’elle est souillée. D’autre part, nous vous recommandons de choisir une couche de la bonne taille, plutôt que de chercher à accroître le degré d’absorption de votre change en optant pour une taille plus grande. En effet, des couches bien ajustées vaudront toujours mieux que des protections trop grandes qui seront moins étanches et occasionneront sans doute des fuites.

Voici quelques vidéos pratiques pour savoir comment bien poser ou mettre une couche :

Enfin, sachez qu’un change toutes les 4 heures est recommandé pour éviter que la zone intime ne souffre de l’humidité et de la chaleur.

Hydratation et prévention

Bien hydrater la peau est important, cela évite l’apparition de rougeurs. Attention : toutes les crèmes hydratantes ne s’utilisent pas sur les parties intimes, mais celles-ci peuvent tout de même convenir pour protéger le fessier.

En prévention, il existe des crèmes spécifiques, qui forment un film protecteur, elles agissent comme une barrière entre l’urine et la peau.  

Vous pouvez également utiliser des huiles végétales (huiles d’amande, de jojoba ou de coco par exemple). L’hydratation est une étape importante qui suit le séchage.

Appliquez une mince couche de crème sur une peau bien sèche avant de fermer la couche propre. Avec ces quelques mesures simples, vous vous épargnerez tout risque d’irritation, et vous vaquerez à vos occupations estivales en toute sérénité.

En cas d’érythème avancé, une crème à base d’oxyde de zinc peut aussi être préconisée — celle-ci apaisera la peau et permettra de réduire la sensation de douleur et de brûlure qu’entrainera une miction sur la peau fragilisée, et ce en formant une barrière protectrice

Besoin de conseils?

Si vous souffrez de rougeurs ou de problèmes de peau comme l’érythème adulte en raison de votre incontinence, n’hésitez pas à communiquer avec nos infirmières qualifiées pour vous faire conseiller. Elles se feront un plaisir de vous recommander une gamme de produits pour les soins et l’hygiène afin d’adoucir votre quotidien — et pourront même vous suggérer une alternative aux protections absorbantes que vous utilisez si celles-ci ne conviennent pas ou si votre budget doit être pris en considération, comme des sphincters externes ou les étuis péniens.