Close

Couche pour personnes âgées

Comment bien les choisir ? 

À chaque type d’incontinence sa protection adaptée. Jour, nuit, personne valide ou alitée, importance et fréquence des fuites sont autant de critères à prendre en compte.
À chacun la protection qui lui convient.

Aujourd’hui les fabricants sont en mesure de proposer une très large gamme de couches et protections urinaires. Il est vrai que toutes les incontinences ne se ressemblent pas. Pas plus que les personnes âgées qui ont recours à ces protections. On peut avoir plus de 80 ans et rester très actif, pratiquer des activités physiques et sortir avec des amis. On peut aussi manquer de mobilité et avoir besoin d’un aidant. Tous ces critères devront guider votre choix afin de trouver la protection qui garantit l’efficacité, le confort et la plus grande discrétion.

La personne est valide

# Les protections anatomiques et droites

Les protections droites ou anatomiques se glissent discrètement dans le sous-vêtement lorsqu’elles sont adhésives ou s’utilisent avec un slip filet pour en assurer le maintien.

Les protections droites préviennent les fuites légères à modérées durant la journée. Leur capacité d’absorption peut atteindre jusqu’à 1200 ml.

De forme incurvée, les protections anatomiques existent pour tous les types d’absorption :
légère, modérée, abondante, et constituent une protection urinaire de jour ou de nuit. Leur largeur varie entre 8 et 15 cm pour s’adapter à toutes les physionomies.
Les protections anatomiques ou droites conviennent à toutes les morphologies.

# Les couches-culottes

Elles conviennent à une incontinence moyenne. Faciles d’emploi et discrètes, elles s’enfilent comme un sous-vêtement, ce qui peut représenter un inconvénient au moment de renouveler l’opération plusieurs fois par jour.

# Les changes élastiques

Il s’agit d’un change complet facile à poser avec ses deux ailes adhésives. Ceux-ci sont indiqués lorsque les couches-culottes ne suffisent plus, mais que la discrétion reste un critère important. Ils permettent d’aller aux toilettes sans avoir à enlever la couche, puisqu’on la baisse comme une culotte normale.

Pendant la nuit, deux options sont possibles :

  1. La personne se réveille avant ou pendant la miction, auquel cas, si aucune gêne physique ne l’en empêche, elle peut se rendre aux toilettes et changer sa protection. Cette personne peut très bien utiliser des couches-culottes de jour comme de nuit.
  2. La personne ne se réveille pas ou l’incontinence est très forte. La solution la plus confortable est dans ce cas le change complet.

La personne est alitée ou handicapée

Les changes complets possèdent l'absorption la plus importante.

# Le change complet

C’est la protection absorbante la plus adaptée à cette situation. Cette couche se referme à la taille à l’aide d’adhésifs, ce qui lui confère un très bon maintien en cas d’agitation nocturne et une bonne résistance à l’arrachage pour les personnes souffrant de pathologies psychologiques. De plus, c’est le produit qui possède la capacité d’absorption la plus importante.

Dans le cas des personnes alitées, le choix de la protection repose plutôt sur le soignant ou l’aidant qui devra prendre en compte le confort et la praticité. On peut très bien, en journée, remplacer le change complet par une couche anatomique si sa mise en place n’entraîne pas de difficultés particulières.

À lire également