Close

Hygiène de vie et troubles urinaires

Posté le 29/11/2017 par Julie | Infirmière

Hygiène de vie et troubles urinaires

Les problèmes urinaires peuvent être favorisés par une mauvaise hygiène de vie. Une bonne prévention est utile pour se maintenir en santé, surtout pour les seniors qui souffrent de manque de mobilité.

Une hydratation suffisante pour prévenir les troubles urinaires

On pense souvent à tort que le fait de boire moins est une solution à l’incontinence urinaire. Au contraire, les reins produiront peu, l’urine sera alors plus concentrée et plus favorable au développement des germes. Au contraire, c’est le moyen le plus sûr d’avoir une infection urinaire. Boire beaucoup trop ne sert non plus qu’à surcharger le travail des reins. Une moyenne d’un litre et demi de liquides par jour constitue l’idéal, bien répartis sur la journée pour ne pas avoir d’excès au moment du coucher. Les boissons sucrées sont à limiter car elles ne font qu’augmenter le taux de sucre dans le sang et dans les urines. Boire pendant les repas est aussi déconseillé car cela pourrait diluer les sucs digestifs et perturber la digestion. Il est plutôt préconisé de le faire une heure après les repas et deux heures avant d’aller au lit.

Le régime et les activités quotidiennes

S’hydrater correctement devra donc être désormais un crédo pour la personne qui souffre de troubles urinaires qu’il s’agisse d’infections ou d’incontinence, mais aussi pour celle qui veut les éviter. On peut aussi se pencher sur d’autres détails du quotidien pour résoudre ces problèmes. Par exemple, le surpoids peut entrainer des fuites urinaires à cause de l’hyperpression sur l’abdomen agissant à son tour sur le sphincter de la vessie. Un régime alimentaire équilibré et sain réduisent le risque de développer une obésité. Réduire son poids peut résoudre les problèmes d’incontinence d’effort. Une bonne activité physique modérée mais régulière va permettre de maintenir le bon poids et aider à muscler la région pelvienne. Par exemple, une marche de 30 minutes par jour constitue un bon début.

Les autres facteurs de troubles urinaires

Sans compter les maladies qui déclenchent des problèmes urinaires, on peut citer quelques facteurs de risque à éviter. La consommation d’alcool en fait partie car elle met la personne dans un état de conscience amoindrie. C’est une des causes d’incontinence urinaire. Le tabagisme est aussi un mauvais facteur à éloigner au même titre que les aliments irritants lorsqu’on a des problèmes de la vessie. Enfin, le stress est un ennemi de la personne qui souffre de problèmes urinaires. En plus de déclencher des fuites urinaires sur une vessie hyperactive, elle a un impact sur la santé en général. Respecter les besoins en sommeil est important car cela a un effet bénéfique sur le stress et sur l’horloge interne.

L’hygiène de vie en cas d’alitement

Prévenir les infections urinaires est une priorité chez les personnes alitées ou souffrant d’incontinence urinaire chronique. Les protections doivent être changées au moins toutes les 4 heures et la toilette doit être soigneuse. Quand l’âge et la maladie ne permettent plus la pratique d’un sport, une mobilisation régulière des membres avec l’aide d’un kinésithérapeute est indispensable pour entretenir le bon fonctionnement des muscles de l’abdomen et du bassin.