Close

Prostate et incontinence urinaire chez l'homme

Prostate et incontinence : mieux connaître sa prostate pour mieux comprendre son incontinence.

Organe à la fois connu et mal compris, la prostate joue un rôle majeur dans le développement de l’incontinence chez l’homme de plus de 50 ans. 

La prostate, qu’est-ce que c’est ? 

Il s’agit d’une petite glande ronde de l’appareil génital masculin, de la taille d’une châtaigne, située devant le rectum, à la base de la vessie. Sa fonction première est de libérer un fluide dans l’urètre pendant l’éjaculation. Il s’agit du liquide prostatique, qui entre dans la composition du sperme. 

Aux alentours de la quarantaine, la prostate a tendance à prendre du volume. Cette tendance va se poursuivre tout au long de la vie et entraîner, chez certains hommes, une Hyperplasie Bénigne de la Prostate. Ce terme barbare signifie simplement : 

  • une augmentation (hyperplasie)
  • sans conséquence grave (bénigne)
  • de la prostate.

Quel rapport avec l’incontinence ? 

En prenant du volume, la prostate « comprime » l’urètre et entraîne inconfort et troubles dont l’incontinence. Cette dernière peut prendre plusieurs formes :

  • l’impossibilité à se retenir conduisant à des fuites urinaires
  • la perte de quelques gouttes retardataires post-mictionnelles (après avoir uriné).

L’Hyperplasie Bénigne de la Prostate touche plus de 80 % des hommes de plus de 80 ans et peut également entraîner : 

  • des mictions fréquentes, générant parfois des troubles du sommeil liés aux réveils fréquents
  • un jet faible et/ou le besoin de pousser pour uriner
  • une difficulté à se retenir
  • l’impression d’avoir « encore envie » après avoir uriné

Attention, l’Hyperplasie Bénigne de la Prostate ne doit pas être confondue avec le cancer de la prostate.

Quelles solutions ?

L’incontinence liée à l’Hyperplasie Bénigne de la Prostate peut devenir handicapante au quotidien. Pourtant, des solutions existent. 

  • Les médicaments : Il s’agit d’un traitement de première intention qui peut s’avérer efficace dans le cas de l’incontinence urinaire dite par impériosité (impossibilité de se retenir).
  • La chirurgie : Plusieurs types d’interventions peuvent être proposées, selon le degré d’incontinence et la persistance des symptômes aux traitements médicamenteux.

Des moyens palliatifs existent également pour faciliter le quotidien des hommes atteints d’incontinence urinaire. Pour choisir sa protection, il est nécessaire de tenir compte des besoins en absorption ainsi que des activités quotidiennes. 

Pour l’homme actif

Ainsi, un homme actif ayant une incontinence légère post mictionnelle pourra se tourner vers une fine protection à glisser dans ses sous-vêtements, ou vers un étui pénien combiné à la poche de jambe Conveen Active

Pour l’homme moins actif

Quand un homme est moins actif avec une incontinence plus importante, il pourra opter pour un slip absorbant à porter à la place du sous-vêtement, ou pour un étui pénien et sa poche de jambe disponible en plusieurs contenances. 

Pour les envies pressantes...

Si ce sont des envies fréquentes et irrépressibles d’uriner, l’urinal jetable Urocomfor peut être une solution très pratique. En effet, lorsqu’une envie survient, il suffit d’uriner discrètement dans l’urinal — qui devient aussitôt étanche — ce qui évite de courir aux toilettes. 

Pour le reste!

Des sphincters artificiels peuvent également être une solution alternative intéressante à considérer.

En cas de doute, n’hésitez pas à communiquer avec nos infirmières — à votre écoute pour vous accompagner dans le choix des solutions les mieux adaptées à votre réalité.