Close

Existe-t-il un traitement pour l’incontinence urinaire chez la femme ?

Posté le 04/12/2017 par Julie | Infirmière

La petite fuite urinaire que vous preniez pour un « accident » est de plus en plus fréquente ! Que faire ?

Traitements de l'incontinence chez la femme.

Comme les 3 millions de Français qui sont déjà passés par là, vous vous sentez désemparée et les questions se bousculent : pourquoi moi ? Est-ce irrémédiable ? Existe-t-il des traitements efficaces ? À qui en parler ? Essayons d’y voir plus clair !

Que votre incontinence soit d’effort (quand vous portez une charge, faites du sport, riez, toussez…), d’impériosité (besoin soudain qui ne peut pas attendre) ou mixte (les deux à la fois), ce dysfonctionnement peut trouver sa source dans différentes causes. Accouchement, maladie du système nerveux, traumatisme, obésité, constipation chronique... La première chose à faire est donc de consulter votre médecin, afin qu’il définisse sa cause et puisse vous proposer un traitement adapté. Selon ses conclusions, le médecin pourra vous proposer divers traitements :

La rééducation périnéale

Elle peut s’adresser à toutes, et principalement aux femmes dont l’incontinence a fait suite à une grossesse, à celles qui sont en surcharge pondérale ou qui souffrent de constipation chronique.

Le médecin pourra vous prescrire différents traitements :

  • exercices de Kegel (à pratiquer seule chez soi)
  • méthode « manuelle » (contraction de son vagin autour de ses doigts) ou avec cônes vaginaux
  • méthode CMP (prise de conscience du périnée) à pratiquer avec un kinésithérapeute
  • gymnastique hypopressive, méthode abdo-périnéo MG ou approche posturo-respiratoire 
  • électrostimulation (chez vous ou chez le kiné)
  • biofeedback (chez vous ou chez le kiné)

La psychothérapie ou l’hypnose

Il est possible que l’incontinence prenne racine dans un traumatisme psychique (qui peut être lié à l’enfance, ou pas). Psychothérapie et hypnose seront alors d’une grande utilité pour remonter à la source du problème et tenter de le régler.

Les traitements médicamenteux

Les traitements médicamenteux contre l'incontinence
Si ni la rééducation périnéale, ni la psychothérapie ou l’hypnose n’ont pu venir à bout de l’incontinence — ou si la cause le demande (diabète insipide, tumeur, facteur héréditaire) — il pourra être prescrit un traitement médicamenteux. Ce traitement sera soit allopathique (desmopressine, antidépresseurs…) soit homéopathique (Belladona, Causticum ...).

La chirurgie

La chirurgie pour les fuites urinaires consiste en la pose de bandelettes. Cette courte opération (15 à 30 minutes) s’adresse aux femmes qui souffrent d’incontinence urinaire d’effort, qui est invalidante pour leur vie ou leur activité professionnelle. L’intervention consiste à poser une petite bandelette de tulle (1 cm de large sur 10 cm de long) sous l’urètre de façon à le soutenir et permettre l’évacuation normale de l’urine.  

Il est possible que votre praticien vous propose conjointement plusieurs de ces traitements. La rééducation du périnée, par exemple, étant souvent bénéfique, quelle que soit la pathologie.

À lire également :