Close

Sexe après la grossesse

Posté le 06/06/2018 par Julie | Infirmière

Les fuites urinaires sont-elles normales ?

Après l’accouchement, beaucoup de femmes se plaignent de fuites urinaires pendant les rapports sexuels. Pourquoi ? Que faire ?
fuites urinaires après la grossesse, pourquoi? Que faire?

L’incontinence coïtale, phénomène courant, mais tabou

Une étude anglaise révèle que, parmi les femmes souffrant d’incontinence, les fuites urinaires pendant les rapports sexuels concernent 60 % d’entre elles ! Phénomène courant, l’incontinence urinaire reste pour beaucoup un sujet tabou. Encore plus lorsqu’elle est liée à la sexualité. C’est pourquoi trop peu de patientes évoquent ce problème avec leur médecin.

L’après-grossesse, une période qui favorise ce trouble

L’accouchement est un moment magique, mais qui n’est pas sans conséquence sur le corps et notamment le plancher pelvien. Le passage du bébé peut abimer le nerf pudendal qui commande la contraction du périnée et donc l’ouverture et la fermeture de l’urètre. L’épisiotomie, les déchirures, mais aussi l’usage des forceps et des ventouses, peuvent endommager les muscles pelviens et altérer leurs fonctions. Autant de lésions qui vont favoriser l’incontinence urinaire. 

Rapport sexuel et fuite urinaire : le mécanisme physique

Appareil génital, appareil urinaire… La zone est la même. Il est normal que ce qui affecte notre fonction urinaire puisse aussi troubler notre sexualité.  

La pénétration, les changements de positions, la tension du corps ou, au contraire, son relâchement, vont agir très directement sur la pression abdominale et par extension, sur la vessie. D’où la possibilité, lorsque le périnée a perdu de sa tonicité, de fuites urinaires lors du coït. C’est une incontinence d’effort, au même titre que celle qui vous affecte lorsque vous portez une charge lourde ou que vous toussez !

Si la perte urinaire survient spécifiquement au moment de l’orgasme, on la rapprochera davantage de l’incontinence par impériosité. Un besoin urgent et irrépressible commandé par l’hyperactivité de la vessie.

Que faire en cas de fuite urinaire pendant les rapports sexuels ?

La rééducation du périnée pour retrouver une vie sexuelle normale.

La toute première chose à faire est de rééduquer votre périnée, lui redonner toute sa tonicité. Normalement, suite à la naissance de bébé, votre gynécologue (ou votre sage-femme) a dû vous orienter vers ces séances de rééducation périnéale. Si c’est le cas et que vous avez entamé ces séances depuis peu, laissez un peu de temps pour que votre périnée retrouve sa tonicité. Si votre médecin ne vous a pas proposé cette rééducation, n’hésitez pas à lui en parler pour vous faire prescrire des séances. Vous pouvez également pratiquer chez vous des exercices simples comme les exercices de Kegel  ou l’électrostimulation périnéale .

Quand l’incontinence sexuelle affecte le rapport à soi

L’incontinence s’accompagne souvent d’un sentiment de honte. Elle évoque le vieillissement ou le retour en enfance, l’incapacité à maîtriser une fonction élémentaire de notre corps. Quand un tel sentiment vient s’immiscer dans notre vie sexuelle, il risque d’alimenter un cercle vicieux. L’incontinence va gêner le rapport amoureux, alors on s’interdit le rapport amoureux pour éviter la gêne. Il est primordial de sortir de cette spirale au plus vite. Parlez-en ouvertement à votre partenaire et à votre médecin. En plus de la rééducation du périnée, vous pouvez trouver de l’aide auprès d’un psychothérapeute.

Bien prise en charge, votre situation va progressivement s’améliorer. N’oubliez pas que vous êtes nombreuses à traverser cette situation.
Bien prise en charge, votre situation s'améliorera, parlez-en à votre médecin.

À lire également :