Close

Les causes de l'incontinence urinaire féminine

Les causes de l'incontinence urinaire féminine

incontinence et fuite urinaire féminine, tena, abena, hartmann

Les femmes sont les premières victimes de l'incontinence urinaire. Bien que les statistiques soient plutot floues, elle sont entre 2 et 3 millions en France à se plaindre de fuites urinaires régulières. Ce chiffre peut être étonnant pour la plupart des gens qui pensent que l'incontinence est un problème lié au vieillissement. Dès lors pourquoi certaines femmes sont-elles plus touchées que d'autres? Quelles sont les causes majeures de l'incontinence urinaires?

Les facteurs physiologiques favorisant l'incontinence urinaire

incontinence urinaire femme sereine

Les femmes sont anatomiquement plus exposées aux problèmes d'incontinence urinaire que les hommes. La grossesse, l'obésité ou la ménopause sont autant de facteurs responsables d'un relâchement des muscles du plancher pelvien qui est directement sollicité pour la rétention des urines. Le relâchement de ces tissus favorise l'incontinence urinaire d'effort, responsable pour la moitié des fuites urinaires féminines.

Les hommes ne sont pas concernés par ce type d'incontinence. Les troubles urinaires masculins étant principalement liés aux problèmes d'hypertrophie de la prostate, intervenant dès lors à un age plus avancé que les femmes.

L'incontinence d'effort est causée par deux facteurs éminemment féminin :

  • La grossesse : les muscles du plancher pelvien sont soumis à rude épreuve avant et pendant l'accouchement. Les jeunes mamans sont alors sujettes à des fuites urinaires qui se résorbent souvent par quelques séances de rééducations périnéales (Pour en savoir plus : La rééducation périnéale)
  • La ménopause, responsable du relâchement des muscles et tissus, à fortiori ceux du plancher pelvien.

Les maladies provoquant l'incontinence urinaire

Au dela de l'incontinence urinaire causée par des facteurs physiologiques, les troubles urinaires sont les effets secondaires de maladies plus graves :

  • Des infections urinaires fréquentes et récurrentes favorisant l'hyperactivité vesicale
  • Les maladies respiratoires provoquant une toux chronique.
  • Des calculs rénaux
  • Les maladies neurologiques telles que les maladies de Parkinson, d'Alzeimer ou la sclérose en plaque. Ces maladies altèrent le bon contrôle des sphincters par le cerveau et provoque des fuites urinaires et fécales. Il en est de même pour les accidents vasculaires cérébraux.
  • Des blessures de la colonne vertébrale

La prise de médicaments favorisant la production d'urine encouragement également les fuites urinaires. Il s'agit des diurétiques prescrit pour éliminer les excès d'eau et de sel. Pour les femmes incontinentes, la prise de ces médicaments a pour effet d'augmenter le volume des perte d'urine ainsi que leur fréquence (nécessité de vidanger la vessie plus souvent).

Lire également :

- Les types d'incontinence urinaire chez la femme
- Incontinence urinaire et grossesse
- Incontinence urinaire féminine : quels sont les traitements ?
- Incontinence urinaire et ménopause