Close

Incontinence urinaire des femmes enceintes : pourquoi c’est normal ?

Pas de panique ! Ce désagrément très courant touche un tiers des femmes enceintes. Il n’est souvent que passager. Explications & prévention.

Incontinence urinaires des femmes enceintes.
On savait déjà peut-être, par les amies qui sont passées par là, que la grossesse rime souvent avec nausées et mal de dos. En revanche on parle moins des fuites urinaires… Le sujet reste encore un peu tabou. Pourtant, un tiers des femmes enceintes connaissent ce problème d’incontinence temporaire. Mais rassurez-vous, ces désagréments sont passagers ! Ils se dissipent généralement quelques semaines après l’arrivée de bébé.

Un phénomène normal

Si on regarde d’un peu plus près ce qui se passe dans notre corps durant la grossesse, les fuites urinaires s’expliquent par 3 raisons majeures :

L’augmentation du volume sanguin et des déchets à éliminer

Au début de la grossesse se produit un formidable bouleversement hormonal. Tout notre métabolisme s’en trouve chamboulé. Un des grands changements est l’augmentation de 30 % du volume sanguin ! Qui dit plus de sang, dit plus de déchets à éliminer par les reins, donc une plus grande quantité d’urine.

L’utérus et la vessie...

À mesure que la grossesse avance, l’utérus prend de plus en plus de place et appuie sur la vessie. La vessie voit donc son volume se réduire alors que la quantité d’urine augmente. Le liquide qui ne peut plus être stocké ne demande qu’à s’échapper.

Le manque de place dû au bébé

L’embryon devient fœtus et le fœtus devient bébé. Durant le dernier trimestre, votre bébé prend du volume, il va petit à petit se préparer à sortir et bientôt sa tête va appuyer sur votre périnée, soit le muscle qui contrôle la miction !

3 facteurs qui, réunis, ont toutes les chances de provoquer des fuites urinaires durant la grossesse. Cette incontinence est dite « d’effort », car elle se produit principalement lorsqu’on porte une charge, qu’on peine à monter un escalier ou encore, lorsqu’on rit ou qu’on tousse.

Incontinence urinaire de grossesse, que faire ?

Puisque le phénomène est normal, il est déconseillé de se tourner vers les traitements médicamenteux utilisés pour certaines formes d’incontinence. Il y a juste trop de liquide pour un contenant qui devient trop petit. L’urine a pour mission de débarrasser le corps des déchets et toxines, il serait dangereux pour votre bébé et pour vous même d’aller à l’encontre de cette fonction !

La gymnastique périnéale

Vous pourrez en revanche vous tourner vers des exercices de gymnastique du périnée. Servez-vous simplement de vos doigts et enserrez-les avec les muscles de votre vagin. Le bénéfice est double, non seulement vous travaillerez l’élasticité de cette zone en prévision de l’accouchement, mais vous tonifierez votre périnée ce qui contribue à prévenir les problèmes d’incontinence post-partum.
Prévenir l'incontinence en post partum.

Puis, une bonne rééducation post partum!

Il vous faudra suivre consciencieusement la rééducation périnéale post partum pour vous débarrasser durablement de ces soucis d’incontinence. En attendant, voici quelques conseils à suivre pour adoucir votre quotidien:

  • n’hésitez pas à prendre conseil auprès de votre sage-femme;
  • utilisez des protections urinaires. Efficaces et discrètes elles devraient vous aider à traverser cette période confortablement et sereinement. 
  • évitez les protections menstruelles, elles ne sont pas prévues pour cet usage et seraient de peu d’utilité.

 À lire également :