Close

Les types d'incontinence urinaire chez la femme

Les types d'incontinence urinaire chez la femme

L'incontinence touche tout particulièrement les femmes. Elles sont plus de 3 millions en France à souffrir de fuites urinaires dont les causes sont diverses. Incontinence d'effort, incontinence par instabilité vésicale ou incontinence mixte, il est important d'analyser les formes d'incontinence pour en analyser les causes et pour définir l'accompagnement thérapeutique.

L'incontinence urinaire d'effort

types d'incontinence chez la femme

Il s'agit de la forme la plus répandue d'incontinence chez la femme : 50% des femmes souffrant de troubles urinaires ont des fuites dites à l'effort. Ces fuites sont de petites quantité et souvent en jet, et interviennent lors d'un effort physique soudain qui exerce une pression supplémentaire sur les muscles du plancher pelvien. Ces muscles sont directement sollicités dans la rétention des urines. Dans le cas ou il sont fragilisés par une grossesse par exemple, la pression peut s'avérer trop forte par rapport à la capacité de contraction, ce qui provoque l'écoulement des urines au moment de l'effort.

La prévalence de l''incontinence urinaire d'effort montre deux pics, révélateur des causes de ces troubles urinaires :

- Le premier après l'accouchement. La grossesse a en effet pour conséquence la fragilisation des muscles du pelvis, aggravée par des accouchements répétés, un bébé de plus de 4 kilos, un accouchement difficile ou une prise de poids importante. En revanche, ces troubles urinaires disparaissent généralement assez vite après quelques séances de rééducation du périnée (voir la rubrique : Incontinence urinaire et grossesse)

- Le deuxième se retrouve autour de 50 ans, age moyen de la ménopause. Comme la grossesse, l'arrêt de sécrétion des hormones par les ovaires a pour effet direct la distension des tissus musculaires, y compris ceux du plancher pelvien. Cette distension provoque des fuites urinaires d'effort qui disparaissent plus difficilement que dans le cas d'une grossesse.

Pour en savoir plus : L'incontinence urinaire d'effort ou faiblesse urinaire

L'incontinence urinaire par instabilité vésicale

L'incontinence urinaire par instabilité vésicale, ou par impériosité est le besoin immédiat et impérieux d'uriner, qui ne laisse pas suffisamment de temps aux personnes d'atteindre les toilettes, conduisant alors à une émission involontaire d'urine. On distingue la forme motrice de la forme sensorielle de l'instabilité vésicale.

Parmi les femmes souffrant de troubles urinaires, 20% souffrent d'incontinence urinaire par impériosité, soit une femme sur 5.

La fréquence et le volume des fuites urinaires sont variables d'une femme à l'autre.

Pour en savoir plus : L'incontinence urinaire par instabilité vésicale

L'incontinence urinaire mixte

Ce type troubles urinaires mêle l'incontinence d'effort et l'incontinence par impériosité. Cette forme est subie par 30% des femmes incontinentes et se traduit par des fuites plus importantes et plus fréquentes.

Lire également :

- Les causes de l'incontinence urinaire féminine
- Incontinence urinaire féminine : quels sont les traitements ?
- Incontinence urinaire et ménopause
- Incontinence urinaire : les femmes sont les plus touchées