Close

Incontinence urinaire : les femmes sont les plus touchées

Incontinence urinaire : les femmes sont les plus touchées

incontinence urinaire féminine, tena, abena, hartmann

L'incontinence urinaire est la perte non contrôlée et subite des urines. Le problème de l'incontinence est en grande partie sociale : difficile en effet d'évoluer dans une société où avoir des fuites urinaires est un sujet tabou. Les fuites d’urine sont souvent vécues comme une honte et considérées comme une fatalité due aux maternités ou au vieillissement. Or l’incontinence touche tous les âges. La prévalence est de moins de 10% à 20 ans pour atteindre 35% à 80 ans.

incontinence femme

Si l'on analyse de plus près le sujet de l'incontinence urinaire, on se rend compte que les hommes et les femmes ne sont pas égaux devant le problème. Pour des raisons anatomiques et hormonales, les femmes sont plus sujettes aux fuites urinaires que les hommes. Et pour cause, plus de 3 millions de femmes souffrent d'incontinence urinaire en France, soit une grande majorité du nombre total d'incontinents.

Les formes cliniques les plus fréquentes de l’incontinence urinaire de la femme sont :

L’incontinence urinaire d’effort est la forme la plus courante : les fuites urinaires sont liées à un effort tel qu'un fou-rire ou une toux qui ajoute une pression forte et soudaine sur les muscles du plancher pelvien.

L'incontinence urinaire par impériosité : ce type d'incontinence est la perte involontaire d’urine précédée d’un besoin urgent et irrépressible d’uriner aboutissant à une miction, souvent avant d'arriver aux toilettes.

L’incontinence urinaire mixte combine les deux types de symptômes.

Dans la moitié des cas d'incontinence, c'est d'incontinence urinaire d'effort dont souffrent les femmes : cette forme d'incontinence ne touche quasiment pas les hommes et pour cause, elle est fortement liée à la grossesse et à la ménopause. Dans les deux cas, les muscles du plancher pelvien sont fragilisés, ce qui favorise les fuites urinaires lors d'un effort physique (une toux, un éternuement, etc...)

Lire également :
- Les types d'incontinences urinaires chez la femme
- Les causes de l'incontinence urinaire féminine
- Incontinence urinaire féminine : quels sont les traitements ?
- Incontinence urinaire et ménopause