Close

Les causes de l’énurésie

Posté le 29/11/2017 par Julie | Infirmière

L’énurésie est une forme d’incontinence urinaire exclusivement nocturne. Ce trouble qu’on appelle « pipi au lit » chez les enfants, touche aussi les adultes. 

Quelles sont les causes de l'énurésie?

Nous avons tous au fond de nous, ce souvenir d’enfant de s’être un jour réveillé trempé dans notre lit... Ce « petit accident » également appelé « pipi au lit » est bien souvent exceptionnel. Lorsque ces « accidents » sont quotidiens, les parents commencent à s’interroger : est-ce normal ? À quel âge un enfant est-il censé être propre la nuit ? Mon enfant souffre-t-il d’un trouble ? Quelle en est la cause ? Autant de questions auxquelles nous allons tenter de répondre. 

À quel âge peut-on considérer qu’il s’agit d’énurésie ?

Il faut distinguer l’enfant qui souffre d’énurésie, de celui qui n’a simplement pas encore achevé l’apprentissage de la propreté. Pour la majorité des enfants, cet apprentissage a lieu entre deux et trois ans. Dès lors, on considère qu’après l’âge de 5 ans, un enfant qui n’est pas propre la nuit souffre d’énurésie.

On parle d’énurésie primaire si, passé ce cap des 5 ans, l’enfant n’a jamais été propre. Ce « retard » peut être considéré comme une volonté (consciente ou inconsciente) de prolonger l’état infantile.

On parle d’énurésie secondaire quand, après avoir connu une phase de propreté (d’au moins 6 mois), l’enfant fait à nouveau pipi au lit.

À partir de l’âge de 15 ans, on considère qu’il s’agit d’énurésie adulte.

Quelles sont les causes de l’énurésie ?

Les causes sont principalement de deux types :

– Physiques et physiologiques pour les énurésies primaires

– Psychologiques pour les énurésies secondaires

Les causes physiques et physiologiques de l’énurésie

Ces causes peuvent être bien différentes.

– L’immaturité vésicale, la vessie se contracte bien avant que lui soit donné le signal du « trop-plein », c’est ainsi que fonctionne la vessie d’un bébé.

– L’hérédité, un phénomène qu’on n’associe pas rarement à l’énurésie, et pourtant… On considère qu’un enfant présente un risque de souffrir d’énurésie 40 % supérieur lorsqu’un des deux parents en a lui-même souffert. 

– Un dérèglement hormonal. Il existe une hormone, l’ADH ou Hormone Antidiurétique, qui commande à notre organisme de réduire la production d’urine durant notre sommeil pour ménager notre repos. Il arrive que ce mécanisme se dérègle et dysfonctionne.

– Un sommeil trop lourd peut être la cause de l’énurésie… l’envie d’uriner n’est pas suffisante pour tirer l’enfant de son sommeil.

Les causes psychologiques de l’énurésie

Dans ce cas, le mécanisme est très différent, puisque l’énurésie survient à la suite d’un choc, d’une contrariété, alors que l’enfant était déjà propre. Bien des causes peuvent déclencher ce type d’incontinence : 

– le divorce des parents

– le décès d’une personne proche

– l’arrivée d’un petit frère ou d’une petite sœur dans la famille

– un déménagement

– un changement d’école

ou tout autre événement qui entraîne un choc ou un stress chez un enfant.

Enfin, au chapitre des causes, il convient d’ajouter certaines malformations ou maladies (diabète, uropathie congénitale, spina-bifida, infections urinaires) qui peuvent provoquer une énurésie, laquelle devient un symptôme.

Quelle que soit votre présomption de la cause, consultez votre médecin généraliste ou votre pédiatre. C’est lui qui pourra établir un premier diagnostic et vous orienter vers le praticien adapté à votre énurésie. 

À lire également