Close

Quels aliments manger et ne pas manger pour limiter les risques d’incontinence urinaire ?

Posté le 29/11/2017 par Barbara | Infirmière conseil

Quels aliments manger et ne pas manger pour limiter les risques d’incontinence urinaire ?

Des petites fuites incontrôlées rythment le quotidien des personnes souffrant d’incontinence urinaire. Plusieurs facteurs favorisent l’apparition de ces symptômes très gênants, et parmi eux figure certains composants de notre alimentation.

Les aliments recommandés aux incontinents urinaires

D’une manière générale, tous les aliments favorisant le transit intestinal sont recommandés aux personnes souffrant d’incontinence urinaire. Pourquoi ? Tout simplement pour éviter la constipation. En étant constipé, vous serez amené à forcer au niveau de la zone pelvienne pour évacuer les selles. Cela fera amplifiera la pression sur la vessie. Vous ferez donc travailler vos sphincters urinaires sans qu’ils n’aient à le faire. Le risque de constipation est d’autant plus important puisqu’à tort, les personnes souffrant d’incontinence ont tendance à boire beaucoup moins d’eau. Veillez donc à mettre les bons aliments dans votre assiette. Au petit déjeuner, prenez des céréales complètes au lieu de la traditionnelle baguette de pain (ou des toasts). Pour les autres repas de la journée, donnez la priorité aux légumes les plus riches en fibres (pommes de terre, asperges, petits pois, aubergines, carottes…): une bonne salade à midi et pourquoi pas en potage pour le dîner.  Les fruits sont également recommandés en dessert ou pour les encas.

Les aliments déconseillés pour limiter les risques d’incontinence urinaire

En toute logique, les aliments ralentissant le transit intestinal sont donc déconseillés aux personnes souffrant d’incontinence urinaire. D’autres produits bien spécifiques sont également à éviter car ils peuvent agir directement sur le fonctionnement de la vessie ou sur la production d’urine. Premièrement, éliminez de votre alimentation l’alcool, les boissons gazeuses, les tisanes et le café. Particulièrement diurétiques, ils ne feront qu’accroître les risques de fuites urinaires. Même si ce sera particulièrement difficile, ne vous laissez pas trop tenter par le chocolat. Il agit directement sur votre vessie et occasionnera de fortes envies d’uriner. La prudence est également de mise pour les tomates et les agrumes. Rassurez-vous, il n’est pas question ici d’exclure définitivement ces produits de votre alimentation. Faites juste preuve de modération.

Réduire les risques d’incontinence urinaire en surveillant son régime alimentaire

Faire attention à ce que vous mangez vous aidera considérablement à limiter les risques de fuites urinaires. Pas seulement parce que vous consommez les produits recommandés mais surtout parce que vous ferez par la même occasion attention à votre ligne. La prise de poids pourrait effectivement augmenter la pression vésicale avec l’augmentation des graisses abdominales. En d’autres termes, la vessie sera soumise à une pression supplémentaire et vous aurez encore plus de mal à vous retenir. Sinon, sachez que souffrant d’incontinence ou pas, votre corps a toujours besoin d’eau. Pour esquiver aux risques de fuites urinaires, certaines personnes ont tendance à réduire leur consommation d’eau. Cela va juste rendre l’urine plus concentrée et elle irritera davantage la vessie. Notre conseil : buvez 1,5l d’eau par jour en veillant à bien répartir cette quantité sur toute la journée. Evitez si possible de boire avant de vous coucher pour éviter les réveils et les éventuelles fuites nocturnes.