Close

A quel âge devient-on incontinent ?

Posté le 29/11/2017 par Barbara | Infirmière conseil

A quel âge devient-on incontinent ?

L’incontinence urinaire regroupe tous les troubles liés au contrôle de la miction. Définir l’âge probable auquel ces fuites apparaissent est difficile. On ne pourra faire mention que de risques liés à des tranches d’âges et des maladies.

Qu’est-ce que l’incontinence urinaire ?

L’incontinence urinaire peut se résumer comme l’incapacité du corps à contrôler l’écoulement d’urine. En temps normal, un adulte passe aux toilettes en moyenne 4 fois en journée et une fois la nuit. Lorsque cette fréquence augmente, on peut parler de polyurie. Lorsque la personne urine en dehors des périodes où elle en a envie, il y a incontinence. Lorsque les besoins sont impérieux et qu’il est difficile de se retenir, cela provoque des fuites. Ces pertes incontrôlées sont bien sûr embarrassantes et peuvent cacher un problème de santé plus grave. L’incontinence urinaire a un impact lourd sur la vie quotidienne parce qu’elle peut empêcher une personne de vaquer à ses occupations professionnelles. Elle peut être épuisante à cause du manque de sommeil qu’elle inflige, sans parler de la maladie causale qui peut s’aggraver.

Que disent les chiffres ?

L’incontinence est un symptôme à grande incidence puisque de par le monde, on compte environ 200 millions de personnes qui en souffrent. Les chiffres ne peuvent toutefois pas être complètement exacts puisqu’il s’agit d’un symptôme dont il est difficile de parler. Les personnes atteintes mettent en moyenne 7 ans avant de consulter, donc attendent que la situation s’aggrave. Ce problème passé sous silence rend parfois le diagnostic difficile. En France, les statistiques parlent de 3 millions d’adultes souffrant ou ayant souffert d’incontinence, comme c’est le cas au Canada. Aux Etats-Unis, le compte passe à 30 millions. Mais l’incontinence n’est pas seulement un signe du vieillissement. L’incontinence urinaire chez les enfants est appelée « énurésie » et peut être primaire ou secondaire à une maladie.

Un risque d’incontinence à tout âge

Toutes les tranches d’âge sont donc concernées par l’incontinence urinaire. L’apparition de ces fuites involontaires implique plusieurs facteurs de risque et le côté héréditaire ne constitue qu’une petite portion dans la cause. Chez des adultes en bonne santé, le début d’une incontinence urinaire s’observe vers l’âge de 50 ans et il est lié au vieillissement normal. Les muscles tendent à devenir plus lâches en raison des troubles hormonaux chez la femme. En cas de maladie, l’incontinence urinaire peut se produire à tout âge. Une infection urinaire, par exemple, déclenche une hyperactivité de la vessie, à son tour responsable d’une incontinence par impériosité. De même, les troubles prostatiques des hommes âgés de plus de 60 ans ont forcément un impact sur l’écoulement urinaire.

Un traitement spécifique à chaque cause

Selon l’étiologie en cause, l’incontinence peut être temporaire ou devenir chronique. Pour se soigner correctement, il est préférable de ne pas attendre une aggravation pour consulter. Il existe différents traitements médicaux, des techniques de rééducation vésicale et périnéale et des options chirurgicales pour restaurer la qualité de vie de chaque tranche d’âge. Enfin, des produits destinés au confort des incontinents sont aussi disponibles dans le commerce : protections, tampons, couches et changes étanches.