Close

Le fonctionnement du système urinaire

Le fonctionnement du système urinaire

Image1

Les dysfonctionnements de l’appareil urinaire sont la cause de l’incontinence, ainsi il est important de bien comprendre les mécanismes de sécrétion des urines afin d’y voir plus clair dans les différents problèmes d’incontinence.

L’appareil urinaire est composé des éléments suivants :

  • Le rein et les uretères

Le rein est l’organe qui permet l’élaboration et l’extraction de l’urine. Celle-ci est produite par filtration du sang en continu.

Une fois produite, l'urine est recueillie dans la partie centrale du rein que l'on appelle le bassinet. Cette structure se prolonge par un petit canal, l'uretère, allant du rein jusqu'à la vessie.

  • La vessie

La vessie est un sac musculaire lisse qui a la possibilité de s’étendre et de se rétracter. Elle fonctionne globalement comme une poche étanche permettant à la fois de stocker les urines sécrétées par les reins (phase de remplissage) et de les déverser une fois remplie (phase de miction)

Durant la phase de remplissage, la vessie se remplit continuellement, ainsi elle se laisse distendre et des capteurs situés dans les parois informent le cerveau en permanence de l’état de remplissage de la vessie.

Au moment opportun le cerveau envoie une information aux sphincters qui vont se distendre pour autoriser les mictions. Ainsi, lorsque nous décidons d’uriner, la vessie se contracte, le col de la vessie s’ouvre largement et les sphincters de l’urètre se relâchent de manière simultanée.

Une fois l’urètre ouvert, l’urine s’écoule facilement avec un débit supérieur à 15 ml par seconde et la vessie se vide complètement. La quantité d’urine varie entre 200 et 600 ml à chaque miction.

Note : Nous effectuons en moyenne entre 2 et 6 mictions par jour. La répartition des mictions au cours de la journée et de la nuit change avec l’âge du sujet : alors qu’une personne jeune secrète les 2/3 de son urine le jour et 1/3 la nuit, cette répartition s’inverse pour les personnes âgées. Physiologiquement, il est donc normal pour une personne âgée de satisfaire une miction la nuit.

  • Les sphincters

Les sphincters permettent le contrôle de la miction. Ils s’ouvrent et se ferme sur information donnée par le cerveau. On distingue deux sphincters :

- Le sphincter interne : il est contracté de manière inconsciente et se relâche au moment de la miction.

- Le sphincter externe : il est contracté de manière consciente lorsque la vessie est pleine. C’est ce qui nous permet de retenir les urines lorsque le moment n’est pas opportun.

Les deux sphincters sont contractés lors de la période de remplissage et relâchés lors de la période de miction.

Lorsqu’il y a un défaut d’information dans le processus de sécrétion des urines (entre le cerveau, la moelle, la vessie et les sphincters) il y a des risques de rétention ou d’incontinence urinaire (cf. Les différents types d'incontinence urinaire)

Lire également :