Close

Le stress et l'envie de faire pipi

Le stress et l'envie de faire pipi

On en a tous eu l'expérience : durant une présentation devant un auditoire ou avant examen important, l'envie pressante d'aller aux toilettes se fait sentir, alors que l'on y est allé il y a à peine 30 minutes. Mais pourquoi les moment de stress nous donnent-ils envie de faire pipi ?

Pour contrôler volontairement la miction, nous utilisons deux partie de notre cerveau :

La partie frontale du néocortex, qui permet l’identification du besoin et l’adoption d’un comportement adéquat (fermeture du sphincter strié, contraction du périnée, etc.).

Le système limbique, siège des émotions.

Lors d’un moment de stress intense, les émotions s’accentuent et contribuent à amplifier l’envie d’uriner, même si la vessie n’est pas pleine et ne nécessite pas d’être vidangée. Cela implique de fréquentes envies d’aller aux toilettes.

Dans certains cas, sous le coup d’une émotion forte, comme la peur, le système limbique prend le dessus sur le contrôle du cortex et la miction est déclenchée involontairement.

Dans les cas normaux de continence, la démarche de miction est volontaire : la vessie a besoin d’être vidangée, le cerveau ressent le besoin, donne l’ordre moteur au système urinaire et la miction intervient. La miction peut aussi être le résultat d'un comportement instinctif ou émotionnel.