Close

Pertes urinaires dues au stress, comment s’en débarrasser ?

Posté le 29/11/2017 par Julie | Infirmière

Rendez-vous, examen, compétition… autant d’occasions qui peuvent générer du stress et déclencher une irrépressible envie de faire pipi, voire des pertes urinaires.

Perte d'urine et stress

Si l’envie d’uriner et l’incontinence peuvent être provoquées par une situation de stress, ce n’est pourtant pas une cause directe.

En effet, il existe trois types d’incontinence urinaire :

  1. L’incontinence d’effort, qui survient lorsque vous portez une charge lourde, quand vous faites du sport ou que vous riez ou toussez.
  2. L’incontinence d’impériosité, qui se manifeste sans crier gare, et déclenche instantanément une irrépressible envie d’uriner et la sensation qu’il est impossible de se retenir.
  3. L’incontinence mixte, qui est une combinaison des deux précédentes.

Ainsi, il n’existe pas, à proprement parler, « d’incontinence de stress ». Mais, le stress peut jouer un rôle de déclencheur et provoquer une envie de faire pipi, qui peut à son tour générer du stress… Bref, le stress a tendance à s’autoalimenter et c’est le même constat pour l’envie d’uriner. 

Dans beaucoup de cas, l’incontinence liée au stress peut se rapprocher de l’incontinence d’impériosité — dite aussi « d’urgenterie ». Mais, la conduite à tenir est identique, quel que soit le type d’incontinence constaté.

Comment se manifeste l’incontinence liée au stress ?

Le plus souvent, ce type d’incontinence se manifeste lorsque vous vous apprêtez à vivre une situation hors de votre zone de confort psychologique. Il ne s’agit pas pour autant d’une situation désagréable, ni intrinsèquement stressante. Passer un examen ou un entretien d’embauche ne sont pas les seules situations à pouvoir provoquer des envies de faire pipi. Il peut tout simplement s’agir d’une séance de cinéma, d’un concert... car le stress se cristallise dans l’EMPÊCHEMENT où vous vous trouverez, d’aller aux toilettes si vous en aviez envie !

Comment gérer ces situations de stress ?

  • La première chose à faire est de définir si le stress est bien responsable de votre incontinence. Si aucune incontinence ni envie pressante ne se manifestent lorsque vous êtes chez vous, au calme, avec des toilettes à proximité, il y a de fortes probabilités que le stress en soit responsable.
  • Essayez de vous détendre. Certains exercices respiratoires peuvent vous y aider : respirez calmement, mais à fond en comptant 5 secondes, bloquez 5 secondes, expirez à fond sur 5 secondes.
  • Tentez de focaliser votre esprit sur des images et des situations sereines et agréables.
  • Si la situation vous semble trop difficile à gérer, vous pouvez vous tourner vers l’homéopathie, l’hypnose ou le yoga.
  • Lorsque vous sortez, pensez à passer aux toilettes avant. Soyez prévoyants, voyez large, pour ne pas vous retrouver dans l’urgence de devoir uriner.
  • Essayez de contrer l’anxiété, en utilisant des protections urinaires discrètes. Le simple fait de vous savoir « en sécurité » pourrait faire disparaître le stress !  
  • Musclez votre périnée ! Tonifier cette zone musculaire permet de mieux contrôler ses sphincters. 

Consultez votre médecin si vous souffrez de fuites persistantes, même liées aux stress. Il pourra poser un diagnostic et vous aider à traiter ce désagrément.

À lire également