Close

Le stress provoque-t-il l’envie de faire pipi ?

Posté le 06/06/2018 par Julie | Infirmière

Compétition, examen, entretien… Quand l’envie d’uriner se fait pressante, le stress et l’anxiété ne sont peut-être pas loin.

Si cette situation n’est pas grave en soi, elle n’en demeure pas moins handicapante.
Beaucoup en en ont fait l’expérience. Quel étudiant n’a pas face à l’examinateur ressenti cette envie impérieuse de faire pipi ? Quel sportif n’a jamais senti cette gêne au moment de prendre le départ de la course ? Et que dire de ce premier rendez-vous galant, parasité par cette stupide envie de faire pipi ?
Les compétitions peuvent engendrer du stress...

Oui. Le stress et l’anxiété peuvent bien déclencher des envies pressantes. 

Comment ces envies se manifestent-elles ?

Le plus souvent dans une situation où vous savez que vider votre vessie est compliqué. Vous vous apprêtez à passer un examen, jouer un match, courir un marathon... Là, sachant que dans cinq minutes, vous serez empêché de vous soulager, vous foncez aux toilettes, et... misère ! rien ne sort, ou si peu…

En revanche, une fois dans le feu de l’action et l’esprit mobilisé par l’activité, il est très fréquent que l’envie disparaisse.

Comment savoir s’il s’agit bien de stress ?

La première chose à faire est d’identifier les situations ou ces envies impérieuses se manifestent. Si, lorsque vous êtes tranquillement chez vous, seul, détendu, sans aucune contrainte, ces envies pressantes n’arrivent jamais ; il y a de fortes chances pour que le stress soit responsable de votre désagrément.
Le stress peut entrainant des envies urgentes d'uriner.

Cependant, méfions-nous : identifier la cause n’est pas toujours évident et il arrive même qu’un symptôme en cache un autre. Le stress peut être responsable de l’envie irrépressible d’uriner tout en masquant une infection urinaire ou une hyperactivité vésicale… C’est pourquoi, dans le doute, il est conseillé de consulter son médecin ou son urologue, afin d’écarter toute cause infectieuse ou organique.

Peut-on s’en débarrasser ?

Bien sûr. Et comme pour beaucoup de causes psychosomatiques, identifier l’origine du trouble est un premier pas vers la guérison.

On peut essayer, quand l’envie survient, de mobiliser son esprit sur autre chose. Cela peut quelquefois suffire à la stopper.

Il semblerait que l’homéopathie donne de bons résultats ; tout comme l’hypnose d’ailleurs.

Et n’oubliez pas que le stress se nourrit du stress !

L’anxiété provoque l’envie d’uriner, laquelle envie d’uriner, qu’on sait ne pas pouvoir soulager, provoque de l’anxiété… Évitez à tout prix d’entrer dans ce cercle vicieux. Plutôt que de vous laisser envahir par cette montée de stress, faites-lui barrière ! Ne le laissez pas gâcher votre concert ou votre séance de cinéma. Vous redoutez un incident urinaire ? Vous pouvez opter pour une solution simple, des protections urinaires légères (disponibles pour hommes et pour femmes) et invisibles sous vos vêtements. N’hésitez pas à les utiliser dans des situations anxiogènes. Il y a fort à parier que, vous sachant à l’abri, le stress disparaisse et l’envie pressante aussi ! 
Conseil pour que l'envie d'uriner due au stress disparaisse

À lire également :