Close

Incontinence et huiles essentielles

Posté le 29/11/2017 par Barbara | Infirmière conseil

Incontinence et huiles essentielles

Pour le traitement de l’incontinence urinaire, quelques huiles essentielles font des merveilles. Elles sont surtout indiquées en complément d’un traitement médicamenteux. Leur utilisation nécessite toutefois quelques précautions.

L’huile essentielle d’origan

De son nom scientifique Origanum compactum, l’origan est une plante de la famille des lamiacées. L’huile essentielle issue des fleurs et des feuilles dispose de propriétés antivirales et antibactériennes. Elle est indiquée dans la désinfection des lits où ont dormi des malades, mais aussi dans les atteintes infectieuses mineures : digestives ou urinaires. En plus d’avoir une action bactérienne étendue, cette huile stimule l’immunité et tonifie le corps. L’incontinence causée par une cystite ou une urétrite peut disparaitre avec l’infection elle-même. Il faut seulement rappeler que l’huile ne convient pas aux enfants et aux femmes enceintes et qu’il ne faut pas en abuser par égard pour le foie.

L’huile essentielle de cyprès

Le cyprès ou Cupressus sempervirens est une plante aux vertus astringentes. Il a pour propriété de diminuer le diamètre des vaisseaux sanguins et de tonifier ainsi le retour veineux. Il est également doté de capacités antispasmodiques. C’est cette dernière qualité qui confère au cyprès sa place de choix dans le traitement de l’incontinence urinaire. En effet, elle calme les contractions désordonnées du muscle vésical. La posologie généralement prescrite est de 50 gouttes de teinture mère le matin et le soir en ingestion, soit 10 gouttes dans une eau chaude pour un bain de siège, le matin et le soir. Cette huile est cependant à éviter chez l’enfant de moins de 6 ans et en cas de grossesse.

L’huile essentielle de basilic

De l’appellation Ocimum basilicum, le basilic est une plante aux propriétés antalgiques, antispasmodiques et anti-inflammatoires. Sur le tractus urinaire, le basilic réduit l’hyperactivité vésicale en entrant en complément d’un traitement antibiotique. La dose à ingérer est de 2 gouttes diluée dans une cuillérée d’huile comestible. L’huile essentielle peut également être utilisée en massage de l’abdomen. Elle est recommandée pour traiter les dysménorrhées et d’autres pathologies inflammatoires comme l’asthme ou la rhinite allergique uniquement chez l’adulte. Bénéfique sur le déséquilibre psycho-émotionnel, elle diminue le stress. Il vaut mieux ne pas l’administrer de façon prolongée et ne pas en prendre en cas de grossesse.

L’huile essentielle de sarriette

La fameuse Satujera montana, une plante de la famille des lamiacées donne grâce à ses rameaux une huile essentielle pouvant servir à soigner l’incontinence urinaire. En fait, son action antiseptique agit sur l’infection, et réduit ainsi la fatigue et les symptômes d’incontinence. Le traitement dure 5 jours avec une posologie de 1 goutte 6 fois par jour. L’huile de sarriette des montagnes est conseillée en cas d’infection urinaire basse comme une cystite ou une urétrite mais son efficacité reste réservée en cas d’infection haute, c’est-à-dire de pyélonéphrite. Ainsi, l’apparition d’une fièvre doit motiver une consultation immédiate auprès d’un médecin. Cette huile n’est pas recommandée chez les moins de 15 ans. Par précaution, il faut la diluer fortement avant de l’avaler car elle est dermocaustique et toxique pour le foie sur le long terme.