Close

L’électrostimulation du périnée : comment ça marche ?

Vous souhaitez remuscler votre périnée efficacement et sans efforts ? Essayez l’électrostimulation.

Le relâchement des muscles du périnée relâché affecte les hommes comme les femmes. Ce manque de tonicité des tissus peut entraîner des incontinences ou une gêne lors des rapports sexuels. Il ne faut pas se décourager. Cet état est temporaire et il suffit le plus souvent de suivre un programme de tonification du périnée pour y remédier. De nombreuses solutions existent. Parmi elles l’électrostimulation.
Le relâchement du périnée peut toucher les hommes et les femmes.

Quel est le principe de l’électrostimulation ?

Contrairement à d’autres méthodes (exercices de Kegel, cônes vaginaux…) où vous devez fournir l’effort musculaire, l’électrostimulation va provoquer, par le biais de courants électriques indolores la contraction du muscle. Les bénéfices sont de deux types :

– active : le courant électrique contracte donc tonifie le muscle

– sensitive : la stimulation aide à retrouver la « sensation » de son périnée

À quoi ressemble un appareil d’électrostimulation ?

Il existe deux types d’électrostimulation :

# L’électrostimulation interne avec sonde vaginale ou anale.

# L’électrostimulation externe avec cuissières.

# L’électrostimulation interne 

L’appareil d’électrostimulation se compose de deux parties :

  • Un boîtier d’alimentation et de commandes. C’est à l’aide de ce boitier que vous allez choisir le programme et l’intensité de la stimulation.
  • Une sonde vaginale ou anale. C’est sur cette sonde que se trouvent les électrodes qui vont stimuler l’une ou l’autre partie de votre périnée. Il existe des sondes de plusieurs types, adaptées à votre morphologie. Votre médecin vous orientera vers celle qui vous conviendra le mieux.

# L’électrostimulation externe

Ce dispositif sans sonde est considéré comme moins invasif, il comprend :

  • Un boîtier d’alimentation et de commandes
  • Des cuissières (une gauche, une droite) munies de larges électrodes. Ces électrodes (4 par cuissière) sont placées sur la face interne des cuisses et sur le haut du muscle fessier.

Innovo: électrostimulation périnéale externe

Comment utiliser ces appareils ? 

Si vous utilisez un dispositif interne, pensez à nettoyer la sonde avec un spray réservé à cet usage ou avec du savon que vous rincez abondamment. N’utilisez pas d’alcool ou de détergent, cela abimerait la surface de la sonde.

  • Prenez une position confortable, allongée ou assise sur votre canapé ou au bord du lit
  • Introduisez la sonde dans le vagin ou l’anus (vous pouvez, le cas échéant, utiliser un lubrifiant)

ou                                                   

  • Mettez en place les cuissières (il est possible d’utiliser un gel de contact pour les électrodes)
  • Sélectionnez le programme et l’intensité recommandés par votre médecin.

Important - les séances durent 30 minutes quel que soit le programme et ne doivent pas excéder 2 par semaine. Au-delà, vous fatiguez votre plancher pelvien ce qui peut s’avérer contre-productif et présente des risques de fuites urinaires.

Résultats  

Les premiers bénéfices de l’électrostimulation apparaissent dans un délai de 1 mois. Mais c’est après 12 semaines d’utilisation environ que vous retrouverez la pleine tonicité de votre périnée.
Persévérance et régularité vous permettront de retrouvez la tonicité de votre périnée.

Contre-indications et mises en garde 

L’électrostimulation n’a pas de contre-indications majeures ; cependant elle est déconseillée dans les cas suivants :

  • vous êtes enceinte
  • vous souffrez d’épilepsie
  • vous portez un stimulateur cardiaque
  • vous portez un stérilet
  • vous souffrez de troubles abdominaux qui n’ont pas été diagnostiqués.

En cas de doute, demandez toujours l’avis de votre médecin.

Pensez-y !

Ces appareils bénéficient d’une prise en charge par votre caisse d’assurance maladie s’ils sont prescrits par votre médecin. Cette prise en charge représente environ 60 % du montant. Les 40 % qui restent peuvent être remboursés par votre mutuelle santé.

À lire également :