Close

Oxybutynine

Posté le 29/11/2017 par Julie | Infirmière

Oxybutynine

L’oxybutynine fait partie de l’arsenal thérapeutique utilisé chez les seniors. Le médecin la suggère à des personnes qui souffrent d’épisodes de besoins ingérables amenant à cesser une activité en cours. Des génériques de la molécule sont disponibles sur prescription.

Qu’est-ce que l’oxybutynine ?

L’oxybutinine est un anticholinergique. De ce fait, elle se fixe sur les récepteurs des cellules nerveuses qui devraient recevoir l’acétylcholine, un neurotransmetteur du cerveau. L’oxybutynine bloque les effets de contraction qu’a l’acétylcholine sur les muscles de la vessie, entre autres, puisque ce neurotransmetteur agit aussi sur les vaisseaux ou encore les bronches. L’oxybutynine est donc un produit antispasmodique, c’est-à-dire qu’elle diminue l’intensité des spasmes musculaires de la vessie. Uromax est une des spécialités comportant la molécule mais il n’est plus en vente dans plusieurs pays. Toutefois, il existe plusieurs formes de médicaments génériques soumis à prescription.

Quand prendre et ne pas prendre de l’oxybutynine ?

Ce médicament est utile en cas de vessie hyperactive. Au cours de cette pathologie, la personne ressent une envie impérieuse d’uriner tout de suite même si elle vient de le faire quelques minutes avant. Les envies sont fréquentes et la quantité d’urine peut être minime. L’oxybutynine a un effet relaxant sur les fibres du détrusor, le muscle de la vessie. Bien que vous soyez ici informé des détails de ce médicament, il vaut mieux attendre qu’il vous soit prescrit par votre médecin et ne surtout pas débuter la prise par vous-même. Le médicament est réservé à l’enfant de plus de 5 ans et à l’adulte.

Comment prendre l’oxybutynine ?

Les présentations de médicaments peuvent changer en fonction des marques et des laboratoires qui les diffusent. L’oxybutynine est disponible sous forme de comprimés à libération immédiate et à libération contrôlée dosés à 5 mg. Pendant le traitement, le médecin conseille une dose initiale de 5 mg à prendre chaque jour, à la même heure. La tolérance et les effets doivent être surveillés pour augmenter progressivement la posologie de 5 mg, sans toutefois aller à plus de 30 mg par jour. Ce sera au médecin de définir la présentation qui convient le mieux à chaque personne en fonction de l’état de santé général. Les comprimés peuvent être avalés indépendamment des heures de repas, mais il ne faut surtout pas les mâcher ni les diluer. Il vaut mieux s’abstenir d’en prendre en cas de saignements, de glaucome ou de paresse intestinale.

Les effets indésirables

Comme tout médicament anticholinergique, l’oxybutynine peut être la cause de symptômes plus ou moins gênants qui sont passagers et remédiables. Les effets secondaires sont significatifs d’une perte d’eau : constipation, fatigue, troubles de la déglutition, vomissement, confusion mentale.

Les précautions envers l’oxybutynine

En cas de prescription d’oxybutynine, privilégiez une bonne discussion avec votre médecin. Celui-ci devrait connaitre vos autres maladies car le produit peut en aggraver certaines comme l’hypertrophie de la prostate, l’hyperthyroïdie ou les maladies cardiaques. Il est impératif d’arrêter le traitement tout de suite si des convulsions ou des hallucinations se produisent. En cas de forte chaleur, veillez à boire suffisamment car l’oxybutyne diminue la transpiration, principal moyen pour le corps de se rafraichir.