Close

Incontinence urinaire et qualité de vie

Incontinence urinaire et qualité de vie

incontinence et fuites urinaires

Malgré le nombre important de personnes souffrant de fuites urinaires régulières, l'incontinence urinaire reste une des dernières maladies taboues. Il est souvent difficile d'en parler à ses proches ou collègues, ce qui peut engendrer de lourd problème de sociabilité.

Ce tabou est un frein à la prise en charge médicale. En effet, dans la très grande majorité des cas, il est possible de traiter l'incontinence ou du moins de diminuer considérablement la gêne qu'elle peut causer. Cette prise en charge passe évidemment par une communication de la part de l'individu.

L'impact social de l'incontinence a été l'objet de différentes études. Et beaucoup s'accordent sur l'impact considérable de l'incontinence sur la qualité de vie des malades. Sur ce plan, c'est l'incontinence liée à une hyperactivité vésicale (à l'origine d'envie pressante) qui est plus délétère que l'incontinence liée à l'effort. Moins facilement contrôlables, ces fuites urinaires causent plus d'anxiété. Selon une étude menée au Canada, il s'avère que les femmes qui ont des fuites urinaires régulières (au moins 5 mictions non contrôlées par semaine) sont plus sujettes à connaitre un état de dépression plus ou moins sérieux que les femmes continentes.

D'après la même étude, l'incontinence fait partie des trois états chroniques qui affectent le plus

négativement la qualité de vie en matière de santé avec la maladie d’Alzheimer et l'accident vasculaire cérébral.

Dans l'article Prevalence, Management and Impact of Urinary Incontinence in the Workplace, Fultz N, Girts T, Kinchen K, Nygaard I, Pohl G et Sternfeld B mettent en évidence l'impact psychologique de l'incontinence urinaire sur des femmes ayant des fuites sévères à très sévères. Selon l'étude :

  • 45% rapportent un impact négatif sur la concentration,
  • 64% sur l'activité physique,
  • 77% sur l'estime de soi,
  • 74% sur l'achèvement des tâches,
  • 4% indiquent que l'incontinence urinaire a affecté des décisions personnelles à propos du travail,
  • 2% ont changé le genre de travail qu'elles font,
  • 0,9% ont diminué le nombre d'heures de travail,
  • 0,8% ont indiqué qu'elles ne travaillent plus en dehors de leur maison.

L'incontinence urinaire a donc un impact non négligeable sur la qualité de vie des personnes qui en souffrent. Cet impact est intimement lié à l'aspect négatif que revêt cette pathologie dans l'imaginaire général. En parler est indispensable.

Lire également : Incontinence urinaire : osez en parler

incontinence, fuites urinaires et qualité de vie