Close

Les différentes sortes de couches

Les différentes sortes de couches

Entre couches et couches, l’appellation peut porter à confusion et rendre le choix assez embêtant. Vu que cette diversité de produits pour l’incontinence a pour but de simplifier la vie, autant donc connaitre les différentes entre ces protections pour pouvoir acheter la plus adaptée à chaque situation.

Les couches complètes

Dans les situations d’incontinence forte, on mentionne souvent les « changes complets ». Ce premier type de protection ressemble à une véritable culotte. Seulement, les côtés sont fixés à l’aide d’un velcro, de bandes autocollantes ou d’un rectangle de scratch. La base ressemble plus ou moins à une couche pour bébé, avec la partie absorbante ouatée. Une fois fermée, la couche complète épouse la forme de son porteur, et la présence d’élastiques dans l’entrejambe élimine le risque de fuites malgré les changements de position. Ce sont les produits recommandés lorsque l’incontinence urinaire ou fécale survient en raison d’un problème neurologique ou lors d’un alitement.

Les slips absorbants

Les slips absorbants, également appelés « pants » sont des protections plus discrètes. Ils sont en effet constitués d’une matière plus fine que les couches ordinaires et s’enfilent comme une culotte. Ces slips sont maintenus par des bandelettes élastiques discrètes. C’est le type de protection recommandé en cas d’incontinence faible. Les slips absorbants conviennent à toutes les tenues et à toutes les activités, uniquement si le flux urinaire est modéré. Cela ne vous exempt pas de devoir les changer régulièrement au risque de subir les méfaits de relents d’urine. Les adultes de petite taille peuvent utiliser efficacement des modèles de pants pour enfants.

Les protections droites

Les protections droites que l’on appelle aussi par le mot anglais « inserts » sont des couches en forme de rectangles censées être glissées dans une sorte de culotte plus grande. La culotte spécifique alors faite de matière imperméable (en toile ou en PUL) est munie d’une poche s’ouvrant à l’arrière et fermée par des boutons de pression. Elle est généralement lavable et il suffit de changer les inserts lorsque celles-ci sont imbibées d’urines. Ce type de protection assure une étanchéité en cas de fuites faibles. Certaines protections droites, appelées « transversables » sont conçues pour augmenter la capacité d’absorption des couches complètes.

Les protections avec ceinture

Les protections avec ceinture ressemblent aux couches citées plus haut avec la seule différence qu’elles sont munies d’une attache qui entoure la taille. La présence de cette ceinture assure la stabilité de la structure quel que soit le mouvement. D’ailleurs, la capacité d’absorption d’une protection avec ceinture est identique à celle d’un change complet. La couche est ainsi adaptée aux incontinences lourdes et à l’activité en extérieure.

Les couches anatomiques

Les protections anatomiques sont des couches jetables censées être glissées à l’intérieur d’une culotte. Ce slip qui maintient la couche est soit en matière plastique, soit fait de tissu imperméable. Il suffit alors de changer la couche lorsqu’elle est imbibée puis de garder la culotte. Son utilisation est donc restreinte à l’incontinence urinaire légère. Toutefois, sa forme en 8 lui confère une bonne surface d’absorption indépendamment de la position et du flux. Certaines couches sont munies d’indicateurs colorés pour indiquer qu’elles sont pleines.