Close

Maladie de Crohn

Maladie de Crohn

Cette maladie caractérisée par l’inflammation de plusieurs portions du tube digestif, la maladie de Crohn, est en progression en Europe. Elle concerne indistinctement les hommes et les femmes. Les causes restent encore sujettes à la recherche.

Qu’est-ce que la maladie de Crohn ?

Connue depuis peu, la maladie de Crohn est une pathologie des jeunes adultes car ce sont les plus touchés. En termes simples, il s’agit d’une pathologie au cours de laquelle l’intestin est enflammé et sa paroi épaissie. Il s’agit d’une maladie inflammatoire chronique, au même titre que la rectocolite hémorragique. Les facteurs qui causent cette maladie sont encore peu connus. Toutefois, l’hérédité a été soulevée ainsi qu’un système immunitaire défaillant. Parmi les autres facteurs de risques déclenchant les crises, on compte le tabagisme. La maladie est responsable d’une diminution de l’absorption de nutriments par les intestins, d’une cassure de courbe de poids chez l’enfant et d’une fatigue extrême chez l’adulte.

Ses symptômes classiques

La maladie se compose d’épisodes d’inflammations entre lesquelles il y a un calme complet. Durant une poussée, la personne a mal au ventre, souffre de diarrhées glaireuses, ressent de la fatigue et perd beaucoup de poids. D’autres signes associés peuvent égarer le diagnostic car il y a en même temps des plaintes de douleurs articulaires et oculaires. Les signes cutanés de la maladie de Crohn sont sous forme d’érythèmes, d’aphtes buccaux et des ulcérations des membres. Ces symptômes classiques ne suffisent pas toujours pour poser le diagnostic. Aussi, il faut voir le grand tableau pour tirer conclusion.

Les autres symptômes de la maladie de Crohn

Un rhumatisme articulaire et une spondylarthrite ankylosante peuvent être dus à une maladie de Crohn en pleine poussée. Ces douleurs articulaires s’accompagnent d’une raideur qui va céder lorsque la personne commence à bouger le matin au réveil. La maladie se traduit parfois par des manifestations hépato-biliaires : lithiase, cholangite, abcès du foie. Les manifestations oculaires comprennent une douleur des yeux, des troubles de la vision, une intolérance à la lumière, des larmoiements, qui peuvent se conclure par une cécité. Ces signes accompagnent les poussées digestives. La maladie de Crohn s’associe aussi à des carences en vitamine B12 et en fer du fait d’une anémie inflammatoire.

Prendre en charge la maladie de Crohn

Les éléments cliniques cités plus tôt peuvent orienter vers le diagnostic vu qu’aucun examen ne confirme le diagnostic à 100%. Le médecin entamera un long interrogatoire pour rassembler les informations avec les clichés de radiographie et les examens de laboratoire. Les analyses vont montrer une inflammation, une anémie et une carence vitaminique. L’imagerie (lavement baryté, coloscopie) va montrer des lésions de l’intestin grêle. Le traitement médicamenteux est efficace sur les poussées et prévient les complications. Les médicaments actuels incluent des 5-ASA (sulfasalazine), des corticoïdes et des antibiotiques au besoin. En cas de complications, il va falloir envisager la chirurgie avec l’ablation des zones endommagées de l’intestin, le drainage des abcès, la pose d’un anus artificiel pour dévier le côlon en derniers recours. Une supplémentation alimentaire par voie veineuse pourrait être entamée pour pallier à la dénutrition en plus des traitements antidouleurs et des antispasmodiques.