Close

Incontinence et maladies de la prostate

Incontinence et maladies de la prostate

Les maladies de la prostate ont un impact sur la miction. Le problème est fréquent chez les hommes d’âge mûr. Il bénéficie toutefois de traitements satisfaisants autant médicaux que chirurgicaux.

Prostate et incontinence

La glande prostatique est située en dessous de la vessie. C’est une position clé expliquant son lien avec la continence. En effet, cette glande exclusivement masculine, entourant la première partie de l’urètre, renforce l’action de fermeture du sphincter de la vessie. Normalement, la prostate pèse 20g et a une forme de châtaigne. Un quelconque changement dans son poids et dans sa morphologie se répercutent sur le passage de l’urine. La prostate a une double fonction : sexuelle et urinaire. Le tissu de la glande peut se multiplier constituant un adénome. Lorsque des cellules cancéreuses se multiplient sous l’effet de facteurs cancérigènes, il s’agira d’un carcinome. Les signes d’appel d’une maladie de la prostate passent souvent par des troubles urinaires.

L’hypertrophie bénigne de la prostate

L’HBP est la pathologie prostatique la plus courante chez les personnes âgées. Après 75 ans, au moins un tiers des hommes en souffrent. Les symptômes d’alarme sont une envie plus fréquente d’uriner accompagnée d’une douleur à la miction ou une sensation de blocage en fonction de l’évolution de la maladie. Les vraies causes de l’adénome prostatique ne sont toujours pas claires mais l’augmentation de volume semble être dictée par l’influence hormonale. En augmentant de volume, la prostate bloque le passage de l’urine. Cet obstacle constitué entraine alors deux types de symptômes. Au départ, il y aura une incontinence par regorgement. Du fait de l’obstruction, l’urine ne sort pas en totalité. Le reste va se déverser en petites fuites. Lorsque la maladie persiste, les nerfs de la vessie vont être endommagés, rendant l’organe hyperactif, source d’incontinence par impériosité.

La prostatite

La prostatite est une inflammation de la glande prostatique souvent due à une infection bactérienne. Le tissu est colonisé par un germe qui se multiplie et entraine une augmentation relative du volume de la prostate. La région est douloureuse pendant la miction. La personne ressentira une envie irrésistible d’uriner même juste après une miction. Les symptômes de la prostatite se déclenchent de jour comme de nuit. Il s’agira d’une incontinence par impériosité due à l’instabilité d’une partie de la vessie en contact avec le sphincter urétral.

Le cancer de la prostate

Au cours de l’adénome qui est une tumeur bénigne, il est possible d’effectuer une ablation de l’excès de tissu de la glande. Dans le cas d’un cancer de la prostate, l’incontinence urinaire sera aussi présente mais elle sera accompagnée de saignements, de douleurs et d’une altération de l’état général de la personne. L’étendue de la tumeur définit aussi la présence ou non d’une incontinence fécale associée car le rectum fait partie des organes limitrophes. Contrairement aux deux pathologies citées plus tôt, le cancer engage le pronostic vital. La prise en charge sera donc complète mais ne se limitera pas à celle de l’incontinence. Les examens à faire comprendront le bilan d’extension de la tumeur.