Close

Aborder psychologiquement l’incontinence

Aborder psychologiquement l’incontinence

Chez les femmes comme chez les hommes, l’incontinence est un symptôme à difficile à accepter. Elle est à considérer avec sa fraction psychique. En effet, elles traduisent une perte de contrôle sur soi, son corps et son identité.

Aborder psychologiquement l’incontinence urinaire chez l’enfant

Après l’âge de 5 ans, on parle d’énurésie chez l’enfant. Les émissions d’urine se font habituellement la nuit. Ce symptôme concerne environ 10% des enfants. En se lâchant la nuit, l’enfant émet le désir de retourner en arrière, de rester un petit bébé. C’est donc l’expression de l’anxiété face à l’inconnu. Dans certains cas, le fait de faire pipi au lit est une façon pour l’enfant de montrer que son corps lui appartient. Chez les petits garçons, l’envie inconsciente de régresser est telle qu’ils voudraient maintenir leur sexe comme celui d’un bébé : servant juste à faire pipi. Enfin, l’incontinence urinaire peut être une forme inconsciente de rébellion face à une autorité trop lourde de parents très stricts.

L’incontinence urinaire chez l’adolescent : comment l’aborder psychologiquement?

Les adolescents peuvent aussi connaitre occasionnellement des fuites urinaires. Il s’agit d’énurésie primaire ou secondaire comme chez l’enfant. A part les causes organiques, on peut évoquer des causes psychiques comme un choc émotionnel dû à la perte de parents par exemples. Pour certains, l’angoisse générée par des mauvais résultats scolaires constitue la raison principale de ces émissions urinaires involontaires. Le mal-être peut être existant depuis l’enfance et se transforme en une énurésie secondaire. Le besoin d’attention peut être tel qu’un simple dialogue avec les parents peut améliorer la situation. Enfin, l’intégration sociale est importante pour le jeune de cet âge. Il est important qu’il ait des amis à qui confier ses soucis et ses peurs.

L’incontinence chez le jeune adulte

Chez les jeunes adultes, il ne s’agit plus d’énurésie. Les fuites urinaires ont plutôt des causes organiques ou infectieuses. Mais la façon dont ils vivent la situation est différente. En effet, ils sont au meilleur de leur forme et du contrôle de leur corps. Aussi, ces fuites sont ressenties comme une perte de contrôle. Elles créent de la frustration et une perte de l’estime de soi. Pire encore, être connu de son entourage comme étant incontinent est dégradant puisque cela altère l’image d’une personne bien en possession de tous ses moyens. L’incontinence a aussi un impact émotionnel lourd surtout pour les personnes en couple qui vivront dans la peur de dégoûter à leur partenaire.

L’incontinence chez les seniors

Chez les personnes âgées, l’incontinence est liée à une dégradation de la santé. On la vit donc comme une déchéance, une infantilisation, une régression. Cette déchéance sera vécue par une souffrance peu exprimée et un sentiment d’impuissance. Avec le temps et l’absence de guérison, le sentiment d’abandon s’installe avec la dépression. Les hommes remettent en question leur virilité. Seule une acceptation de la situation et une nouvelle perspective sur le port des protections permet de retrouver une vie sociale. Malheureusement, ce cheminement prend beaucoup de temps et n’aboutit jamais dans certains cas.