Close

Définition de Episiotomie

Définition de Episiotomie

Pratique courante pendant l’accouchement, 1 femme sur 2 est concernée par l’épisiotomie. Mais pourquoi la pratique-t-on exactement ? Est-ce obligatoire pour toutes les mamans ? Et comment cicatriser plus vite ?

Qu’est-ce-que l’épisiotomie ?

L’épisiotomie est une pratique qui consiste à élargir le périnée d’une femme qui est en train d’accoucher. Il s’agit donc d’un acte tout à fait médical pendant laquelle la sage-femme ou le médecin qui accouche la femme pratique une petite incision entre l’anus et le vagin. Cet endroit est communément appelé le périnée. La principale raison de cette pratique est quand le bébé n’arrive pas à sortir, et qu’il faut donc élargir la voie d’accès. L’épisiotomie permet ainsi une extraction plus facile de bébé mais permet aussi d’éviter une déchirure du périnée ou pire encore une déchirure du sphincter anal.

Parfois, certaines complications de l’accouchement nécessitent une épisiotomie inopinée. Dans ce cas, la sage-femme ou le médecin n’a même pas le temps de prévenir la maman. Ce cas se présente surtout lorsque le bébé a dépassé son poids normal ou lorsqu’il s’agit d’accoucher des jumeaux ou dans les cas où on utilise des forceps.

Une fois l’accouchement terminé, le médecin fait des points de suture pour refermer la blessure. Ces points sont réalisés avec du fil résorbable qui tombe sans qu’on le sente en 15 jours au maximum.

Appréhendée par les femmes, l’épisiotomie n’est cependant pas très douloureuse. Pour atténuer toute douleur, les épisiotomies sont le plus souvent faites juste entre 2 contractions, au moment de l’expulsion pour que la maman ne sente pas trop la douleur.

Et si la maman a décidé d’accoucher sous péridurale, elle ne sentira presque pas l’incision.

Le principal problème de l’épisiotomie est en fait la cicatrisation. Certaines femmes vont avoir de la difficulté à cicatriser tandis que d’autres, notamment les mamans primipares qui n’ont encore aucune expérience de l’accouchement, appréhendent ce qui arrive après.

Après l’épisiotomie ?

Puisqu’il s’agit d’une blessure, il convient de la soigner pour qu’elle ne s’infecte pas. Une toilette intime 2 fois par jour suffit pour éviter tout risque d’infection. Certains médecins recommandent d’utiliser de l’eau froide ou même glacée pour soigner la plaie le plus rapidement possible. Pour les mamans qui ont subi une trop grande incision, les maternités recommandent toujours de faire une rééducation périnéale afin de rétablir la solidité du muscle du périnée.

Y a-t-il des conséquences pour les femmes âgées ?

Les femmes âgées qui avant quand elles ont accouché avaient subi une épisiotomie, mais ne l’ont pas bien soignée ensuite ou n’ont pas eu de rééducation du périnée, peuvent présenter à terme une incontinence urinaire.

De plus, avec l’âge qui avance, le muscle de la vessie s’affaiblit et un ancien traumatisme comme une épisiotomie peut affaiblir le périnée et accentuer le problème.

Toutefois, l’incontinence urinaire est chose courante chez les personnes âgées. Elle ne provient pas obligatoirement de l’épisiotomie subie il y a des années. Le plus sage est toujours d’aller consulter un médecin.