Close

Causes de l’incontinence fécale

Causes de l’incontinence fécale

L’incontinence fécale est un des symptômes les plus dégradants. Il est vital pour l’homme de pouvoir contrôler sa défécation. Trouver les causes de ce problème est donc d’une réelle urgence.

L’incontinence fécale en quelques mots

Ne pas arriver à retenir ses selles et ses gaz, voilà ce qui résume l’incontinence fécale, également appelée « incontinence anale ». Chez l’être humain, le tube digestif aboutit à une fermeture musculaire qui est normalement contrôlée par le système nerveux. En se relâchant au moment d’une compression des muscles abdominaux et pelviens, les sphincters de l’anus vont laisser échapper le contenu du rectum. Si la fréquence de ce symptôme est évaluée à 10% de la population pour tous les âges compris, il est présent chez 50% des personnes âgées en institution. L’incontinence fécale est plus courante chez les femmes d’âge mûr. La gente féminine est donc plus sujette à l’incontinence à cause des antécédents obstétricaux lors de l’accouchement. Bien sûr, il est difficile d’établir des statistiques sûres en raison de la réticence de beaucoup de personnes à parler de ce symptôme considéré comme honteux.

Les facteurs de l’incontinence fécale

L’incontinence fécale peut être causée ou aggravée par de nombreux facteurs. Déjà, il est important de différencier l’incontinence active et l’incontinence passive. Dans le premier cas de figure, la personne est consciente de l’acte de déféquer mais a du mal à l’empêcher. Dans le deuxième cas, la fuite se produit sans que la personne ne la sente venir. L’incontinence anale peut aussi être couplée à une incontinence urinaire. Entre autres, une altération de l’un des sphincters anaux cause une difficulté à se retenir. L’âge est un facteur déterminant l’augmentation de fréquence de l’incontinence aggravée elle-même par l’invalidité et la démence. L’anxiété et les troubles de l’humeur peuvent la déclencher. Le cercle vicieux s’installera rapidement car l’incontinence entretiendra l’anxiété.

Les causes majeures de l’incontinence fécale

Lorsque les selles manquent de consistance, il y a souvent à la base une prise trop prolongée de médicaments laxatifs, une maladie cœliaque ou une entérite. Lorsque la compliance rectale faiblit, il faut penser à des collagénoses ou à des lésions tumorales. Une diminution de la sensibilité du rectum est observée au cours des maladies générales comme le diabète, des maladies auto-immunes comme la sclérose en plaques, ou des atteintes vasculaires cérébrales ou suite à la prise de médicaments psychotropes. Enfin, il y a la présence de lésions rectales comme une fistule ou une déchirure.

Comment trouver l’origine d’une incontinence fécale ?

Des examens d’imagerie aident à trouver les causes probables d’une impossibilité à retenir les matières fécales. Le médecin conduira son examen en commençant par l’anamnèse qui décrira le caractère des selles, la présence de signes associés, de douleurs, d’un prolapsus. L’examen clinique servira à inspecter l’anus et le rectum, à évaluer le Score de Pescatori. L’échographie endoanale détectera les éventuelles lésions du sphincter anal. La manométrie anale évalue la suffisance des pressions des sphincters. D’autres examens biologiques recherchent des maladies inflammatoires et leur impact. Chez les femmes, la neuropathie pudendale peut être diagnostiquée grâce à des examens électrophysiologiques.