Close

Acide pipemidique

Acide pipemidique

L’acide pipemidique entre dans la composition de médicaments pour le traitement de cystites chez les femmes adultes. Prévenir la résistance est important au cours de la prise de cet antibiotique.

Qu’est-ce que l’acide pipemidique ?

Plus connue sous la spécialité Pipram du laboratoire Sanofi-Aventis, l’acide pipémidique est un antibiotique de la classe des quinolones de première génération. Formulé synthétiquement, il a une activité antibactérienne sur les microbes aérobies à Gram négatif. Parmi les germes sensibles à cet antibiotique, on compte les acinetobacters, les citrobacters, les entérobactéries, Klebsiella et Proteus… En somme, la molécule détruit la plupart des microbes qui affectent les voies digestives et urinaires basses. Son activité antibactérienne est large et elle reste en grande concentration dans les tissus. Elle a aussi un effet bactéricide durable.

Quand utiliser de l’acide pipemidique ?

L’acide pipémidique constitue le traitement des infections urinaires basses, c’est-à-dire des cystites et des urétrites. Si vous avez des symptômes évocateurs de telles maladies, votre médecin pourra vous en prescrire. Il s’agit notamment de douleurs du bas ventre, d’une sensation de brûlure lorsque vous urinez ou encore une augmentation de la fréquence de vos envies. Il n’y aura pas de fièvre lorsque la cystite n’est pas encore compliquée, mais plutôt un malaise général puisque vous ressentirez toujours le besoin de ne pas vous éloigner des toilettes. Ce médicament est réservé aux adultes. Si vous êtes adolescente, d’autres traitements seront plus adaptés à votre cas.

Comment prendre l’acide pipemidique ?

Le médicament Pipram Fort est formulé en comprimés enrobés blancs dosés à 400 mg d’acide pipémidique. Habituellement, le médecin mentionne dans sa prescription comment vous devriez prendre ce médicament. Toutefois, s’il a omis de le faire, sachez que chez les femmes sans problèmes hépatiques ou rénaux peuvent prendre 1 comprimé le matin et 1 comprimé le soir. Il faut avaler les comprimés entiers avec beaucoup d’eau, indifféremment des heures de repas.

Les effets indésirables au traitement

La prise d’acide pipémidique peut entrainer des symptômes digestifs gênants mais qui ne requièrent pas que vous arrêtiez le traitement : nausée, diarrhée ou vomissements. Les symptômes cutanés sont très divers et doivent interpeller votre praticien (éruptions, bulles, rash). Vous pourrez aussi ressentir des troubles de l’équilibre pendant le traitement, des vertiges, des problèmes rhumatologiques. Plus rares, les signes allergiques graves doivent toutefois justifier l’arrêt de la prise et la prise d’antihistaminiques.

Les précautions à prendre

Le médicament n’est pas compatible avec la prise concomitante d’anticoagulants par voie orale. Il faut prévenir votre médecin en cas de traitement en cours. Comme tout médicament antimicrobien, l’acide pipémidique peut subir des phénomènes de résistance. Pour prévenir ce genre de problèmes, il vaut mieux poursuivre votre traitement dans le délai spécifié par votre médecin même si vos symptômes ont déjà disparu. Votre médecin pourra aussi évaluer le degré de résistance des Escherichia coli qui est différente selon la zone géographique où vous vivez. En cas d’apparition de tendinites, il faut reposer vos articulations. Enfin, évitez de vous exposer au soleil pendant le traitement car l’acide pipémidique est photosensibilisant et vous risquez d’avoir des taches désagréables sur la peau.