Close

Définition de Enurésie

Définition de Enurésie

Parfois, que ce soit d’origine physique ou psychologique, notre corps nous joue des vilains tours. L’énurésie est l’un des désagréments les plus mal vécus qui peuvent atteindre autant les enfants que les adultes et les seniors. Dans le langage commun, on parle de « pipi au lit ».

Pourquoi certaines personnes en sont-elles atteintes et pourquoi d’autres non ? Et comment venir à bout de cette maladie ?

Qu’est-ce que l’énurésie ?

L’énurésie est un problème d’incontinence urinaire qui survient le plus souvent chez les enfants de bas âge. Elle vient du fait que les mécanismes physiologiques de la continence urinaire ne sont pas encore matures. Chez les enfants, on ne parle d’énurésie que lorsqu’ils dépassent leur cinquième année. Il existe alors 2 types d’énurésie chez les enfants à savoir l’énurésie primaire et l’énurésie secondaire.

L’énurésie primaire désigne le retard de la maturation des mécanismes de la continence urinaire proprement dit c’est-à-dire que l’enfant concerné a toujours fait pipi au lit et qu'il n’arrive pas à devenir propre. L’énurésie secondaire est quant à elle évoquée lorsque l’enfant a déjà été propre pendant un certain temps mais qu’au bout de quelques mois ou quelques années, il a à nouveau fait pipi au lit. L’énurésie secondaire fait souvent appel à la psychologie tandis qu’avec l’énurésie primaire il faut chercher du côté physiologique ou même pathologique.

Toujours chez les enfants, l’énurésie peut être totale c’est-à-dire que l’enfant fait pipi chaque nuit. Mais elle peut aussi être épisodique c’est-à-dire qu’il n’urine que de manière imprévisible suite à un choc émotionnel ou au cours d’une maladie par exemple.

Chez l’adulte, l’énurésie survient le plus souvent suite à une période de gros stress ou suite à un traumatisme émotionnel grave qui a fait que le patient n’arrive plus à contrôler certaines parties de son corps. Les conséquences de l’énurésie chez l’adulte sont parfois désastreuses parce qu’elles touchent directement l’estime de soi et la confiance en soi.

Et chez les personnes âgées ?

Chez les personnes âgées, on parle plutôt d’incontinence urinaire. Environ 30% des seniors sont atteints d’incontinence urinaire principalement causée par la faiblesse musculaire des sphincters et de la vessie. Cela est naturellement lié au vieillissement parce que lorsqu’on vieillit, on commence à avoir des troubles moteurs ou encore des troubles de mouvement. Certaines personnes âgées qui sont atteintes de la maladie d’Alzheimer voient aussi leur muscle s’affaiblir de plus en plus. D’autres sont alitées depuis longtemps et subissent naturellement une incontinence urinaire ou fécale. D’une autre part, la vieillesse augmente aussi la sensibilité des récepteurs, ce qui n’arrange pas le confort des seniors par rapport à leur vessie. Enfin, la sensation de besoins peut aussi être diminuée chez les personnes âgées, ce qui fait qu’elles ne sentent plus l’envie d’aller aux toilettes alors qu’elles devraient y aller.

Quoi qu’il en soit, il est toujours nécessaire que ce soit pour un adulte, un enfant ou une personne avancée en âge de consulter un médecin s’il sent qu’il y a quelque chose d’anormal. Seul un médecin pourra établir un diagnostic authentique par rapport à l’évolution de la maladie.

Selon les cas l’énurésie se soigne avec des médicaments ou un suivi psychologique. Le port de couches ou protection d’incontinence peut aussi très bien gérer le problème et parfois même le faire disparaître car il rassurera la personne.