Close

Encoprésie de l’enfant

Encoprésie de l’enfant

Quand l’enfant a des débordements de selles dans sa culotte, cela est à la source d’un profond trouble psychique et social. L’encoprésie survient vers l’âge de 4 ans et peut être résolue par une intervention familiale et spécialisée.

Qu’est-ce que l’encoprésie ?

Plus savamment appelée une défécation involontaire, le problème de l’enfant qui fait caca dans sa culotte, à des endroits qui ne sont pas adaptés à cela, peut être défini comme une incontinence fécale. On parle d’incontinence après 4 ans parce que c’est à cet âge que l’on peut affirmer la maturité du système nerveux et des fonctions sphinctériennes. Chez certains enfants, ces petits accidents se produisent bien après que l’enfant ait déjà été propre, c’est-à-dire qu’il a déjà maitrisé son envie d’aller au pot et a su se retenir au besoin. Il s’agit alors de ce qu’on appelle une incontinence secondaire. Pour les enfants qui n’ont pas connu de période de propreté, et qui sont donc restés avec des couches, on parle d’incontinence primaire.

Quelles causes à l’encoprésie ?

L’encoprésie a de nombreuses causes mais la plus fréquente est une perte de la sensibilisation du rectum du fait d’une retenue trop fréquente. L’enfant se retient de déféquer pour une quelconque raison et cela finit par détendre les sphincters de l’anus et leur faire perdre leur sensibilité. La fuite survient alors à un moment où l’enfant ne s’y attend plus. Sinon, une constipation peut avoir le même effet. Dans d’autres cas, l’encoprésie n’est pas causée par la présence continuelle de selles dans le rectum. Il s’agira dans ce cas d’un problème organique qu’il convient d’explorer. Douleurs, fissures au niveau de l’anus, diarrhées, plusieurs pathologies causent des dysfonctionnements dans la défécation. En cas de constipation, il faut casser le cercle vicieux et associer l’acte de déféquer à une sensation non douloureuse.

Les multiples façons d’aider

Un enfant qui souffre d’encoprésie a besoin de votre soutien. Parent, enseignant ou spécialiste de la petite enfance, vous êtes un pilier important dans la solution à son problème. Parfois, une prise en charge médicale peut venir à bout du problème. L’encoprésie cause une inquiétude aux parents mais cela ne devrait pas les inciter à être en colère contre l’enfant. Il est primordial de se rappeler que l’enfant n’a aucune maitrise sur la situation et qu’une frustration supplémentaire ne lui sera jamais bénéfique. Au contraire, pour éviter les mauvaises répercussions émotives et psychiques, il vaut mieux dédramatiser la situation et laisser la possibilité à l’enfant de s’exprimer. Ce ne sera pas non plus de honte qu’il faudra le couvrir. En accompagnant l’enfant à la selle, on le fait sentir qu’il est soutenu et qu’il a votre attention. Cette étape peut changer sa vision douloureuse du fait d’aller aux toilettes s’il était auparavant constipé. Parfois, les petites histoires sont aussi d’excellentes façons de mettre une image à un problème et avoir son histoire à lui peut aider à le résoudre. Enfin, instaurer des responsabilités et fixer un moment régulier pour les selles chez les enfants plus grands apportera une motivation supplémentaire à l’enfant avide de répétitions.