Close

Dérèglements potentiels de la miction et de la continence

Dérèglements potentiels de la miction et de la continence

Les troubles urinaires figurent parmi les symptômes les plus dérangeants car ils ont un impact sur la vie en société et sont liés à l’intimité. Occasionnés par des dysfonctionnements au niveau de la vessie, ils bénéficient toutefois de traitements médicaux efficaces.

Les manifestations des dérèglements mictionnels

Uriner est un besoin multi-quotidien. Les problèmes urinaires potentiels chez l’enfant, l’adulte et la personne âgée sont différents. Les troubles de la miction considérés comme primaires ont existé depuis la naissance. Quand ils sont dits secondaires, ils font suite à une maladie. Normalement, la miction doit se faire sans se forcer. Si une quelconque douleur ou difficulté se manifeste au moment d’uriner, on parle de dysurie. Lorsque la personne doit aller trop souvent aux toilettes, on parle de pollakiurie. Lorsqu’il est impossible de se vider la vessie malgré le besoin, il y a une rétention d’urine. L’évènement contraire est l’incontinence où la personne n’arrive pas à se retenir. Lorsqu’on ressent un besoin urgent et incontrôlable, on parle d’impériosité.

Ce qui pourrait causer des troubles mictionnels

Une miction normale peut être perturbée par une atteinte du muscle de la vessie, des nerfs qui contrôlent la vessie, ou encore d’un obstacle sur la voie d’écoulement de l’urine. Mais dans le fond, il peut aussi y avoir une maladie générale comme le diabète ou la prise de médicaments anticholinergiques. Les problèmes d’obstruction du canal urétral situé sous la vessie sont dus pour la plupart des cas à une hypertrophie de la prostate chez l’homme âgé. Les troubles neurologiques causant une perte de continence se retrouvent souvent après un traumatisme du bassin, ou suite à une maladie dégénérative comme la maladie de Parkinson. Une infection urinaire comme une cystite occasionne des douleurs et une envie impérieuse d’uriner même si la vessie n’est pas pleine. Une descente des organes ou des tumeurs peuvent aussi être imputés.

Les conséquences des troubles mictionnels

Des éventuels troubles urinaires ont toujours un impact sur la vie quotidienne que ce soit chez l’enfant ou chez l’adulte. Chez l’adulte, cela pèse encore plus du fait des activités professionnelles impliquant une interaction avec d’autres personnes. Chez la personne âgée, ces troubles viennent aggraver un sentiment d’impuissance et de frustration. Du fait de la proximité des organes génitaux, il n’est pas rare que surviennent des problèmes sexuels. La vie de couple peut en effet être altérée par des fuites urinaires chroniques. Les infections urinaires pouvant atteindre le tissu rénal constituent une des complications les plus fréquentes du manque de vidange de la vessie.

Comment remédier à l’incontinence ?

Pour faire face à ces dérèglements du tractus urinaire, il vaut mieux ne pas attendre pour consulter un spécialiste afin que la prise en charge ne soit pas trop tardive. Le traitement sera démarré en fonction de la cause diagnostiquée. Certaines habitudes doivent aussi être adoptées pour éviter l’apparition de dérèglements de la miction : aller aux toilettes sans se retenir trop longtemps lorsque l’envie d’uriner survient, uriner complètement, se muscler le périnée ou encore boire assez d’eau dans la journée.