Close

Comment se détendre pour éviter les syndromes de l’incontinence ?

Comment se détendre pour éviter les syndromes de l’incontinence ?

Le stress et l’angoisse sont réputés pour favoriser les fuites urinaires. Chez les adultes comme les enfants, il est possible d’apprendre et de réapprendre à se détendre pour pallier aux inconvénients d’une vessie hyperactive.

Le mécanisme de l’hyperactivité vésicale

La vessie instable est une des origines de fuites urinaires dites « par impériosité ». Le symptôme se présente comme ceci : la personne vaque à ses occupations et tout à coup, sans véritable besoin au préalable, elle ressent une vive envie d’uriner, intense, irrépressible, et n’a plus assez de temps pour aller aux toilettes. De cette urgence, il y aura quelques gouttes qui passeront avant qu’elle n’arrive à baisser son pantalon. En fait, la vessie se contracte de manière anarchique alors qu’elle ne devrait le faire qu’une fois pleine. Le stress intervient pour rendre les choses encore plus compliquées : il augmente la fréquence des contractions. En effet, rien qu’en craignant d’avoir des fuites urinaires, la personne peut avoir une autre contraction de la vessie et va devoir courir au petit coin.

Comment gérer le stress ?

Il est donc primordial, en cas d’instabilité vésicale, de diminuer tout ce qui cause cette réaction de l’organisme face aux situations difficiles. Savoir gérer le stress est une facette importante du traitement des problèmes de continence. Pour éviter de se faire prendre de court par les symptômes urinaires, organisez-vous de manière à ne pas avoir envie d’uriner dans des endroits où l’accès aux toilettes est difficile. Par exemple, si vous avez un rendez-vous important, prenez soin de ne pas boire quelques heures avant et oubliez les boissons qui ont un effet diurétique comme le thé et le café. Le seul fait de ne pas sentir le besoin d’uriner vous calmera.

La place de la relaxation

A plus long terme, n’hésitez pas à adopter des méthodes qui vous aideront à maitriser votre stress : méditation, relaxation… Des techniques comme l’hypnose ou la sophrologie sont des outils ayant fait leurs preuves auprès de nombreux patients. Les personnes avec une vessie hyperactive ont moins de symptômes lorsqu’elles oublient leur problème urinaire. Ainsi, le seul fait de pratiquer une activité récréative diminuera la fréquence des fuites. Bien entendu, arroser les fleurs exercera par contre une stimulation de la miction. Optez plutôt pour de la lecture joyeuse, de la musique douce, des activités ludiques qui feront appel à de la créativité.

Les effets de la pratique sportive

La pratique d’un sport peut être un excellent moyen de se détendre pour éviter les symptômes d’incontinence urinaire. Il s’agit là de sports qui ne sollicitent pas trop le périnée mais qui, au contraire le musclent en douceur. La marche est bénéfique pour le cerveau autant qu’elle l’est pour le reste de la musculature du corps. De même, la natation ou le vélo, pratiqués de façon régulière et modérée diminuent le niveau de stress et par conséquent, les symptômes urinaires. Evitez par contre l’eau trop froide pour ne pas éveiller l’envie d’uriner à des moments inopportuns.