Close

Incontinence après opération des hémorroïdes

Incontinence après opération des hémorroïdes

Quand opérer des hémorroïdes ?

Les hémorroïdes, ce sont les petites veines placées au niveau du canal anal. Elles sont connues par le fait de se dilater lorsqu’on pousse trop. Elles peuvent même par sortir de l’anus. Les hémorroïdes malades sont classées par les médecins en 3 catégories allant du stade 1, quand elles grossissent mais restent à l’intérieur, au stade 3 quand elles restent en permanence à l’extérieur. Les symptômes sont variables selon les individus mais en général, l’atteinte des hémorroïdes se traduit par une gêne au niveau de l’anus, d’une douleur lorsqu’on va à la selle, parfois des saignements de sang vif. Les traitements dépendent du stade de la maladie. Ce sont habituellement les hémorroïdes en protrusion constante qu’il faut opérer, surtout lorsqu’elles sont très volumineuses et douloureuses.

Comment se passe l’opération ?

La chirurgie des hémorroïdes a pour but de réduire la protrusion et l’inflammation. Elle consiste, d’après une méthode héritée depuis des décennies, à enlever le paquet veineux en prenant aussi peau et muqueuse. En fait, trois paquets entourent le canal anal et sont reliés entre eux par des espaces de peau. Un examen précède la chirurgie pour détecter d’éventuels troubles de la coagulation. Cette intervention est assez courte puisqu’elle dure au maximum une demi-heure en absence de complications. Elle est effectuée sous anesthésie générale ou péridurale. Le chirurgien applique trois incisions pour l’extraction, retire la partie qu’il faut enlever et ferme la peau au niveau du canal anal. Si la protrusion est volumineuse, la chirurgie consistera à ôter la partie qui pend, ou à ligaturer les artères qui irriguent la zone. Une autre intervention appelée méthode de Longo permet de garder les hémorroïdes en les replaçant dans l’anus.

Les suites normales d’une opération des hémorroïdes

L’opération des hémorroïdes est souvent bien tolérée. Les complications possibles sont d’ordre infectieux car il s’agit d’une chirurgie proctologique, donc soumise à la présence de beaucoup de germes, et ce, malgré le traitement antibiotique durant toute la durée de l’hospitalisation. Il y a parfois un saignement tout de suite après l’opération, soit dans les jours qui suivent en raison d’un défaut de cicatrisation. Les complications possibles sont notamment le rétrécissement du canal anal si les soins ne sont pas bien faits en post-opératoire, et les récidives qui sont rares. L’incontinence après une opération des hémorroïdes est essentiellement fécale, et elle est normale pendant les premiers jours en post-opératoire. Une fois que la zone a bien cicatrisé, la continence redevient normale à ce niveau. Le patient pourra sortir de l’hôpital après les premières selles car la première défécation peut générer un malaise. Les traitements antalgiques et anti-inflammatoires sont poursuivis jusqu’à la disparition des douleurs.

Que faire en cas d’incontinence après une opération des hémorroïdes ?

Malgré une toilette soigneuse, il arrive que la cicatrisation prenne du temps. Des bains de siège permettront d’accélérer la guérison. Un médicament laxatif améliore aussi le transit jusqu’à la guérison complète au bout de 3 semaines. En cas de persistance d’une incontinence fécale après une chirurgie des hémorroïdes, on peut revenir auprès du chirurgien pour une consultation.