Close

Diabète et incontinence

Diabète et incontinence

Le diabète est un état caractérisé par une augmentation de la glycémie dans l’organisme. Il concerne tous les âges mais ses complications se manifestent souvent au troisième âge. L’incontinence est notamment un de ces problèmes.

Le diabète, une maladie aux multiples complications

Le diabète est une maladie métabolique. C’est en quelque sorte la manifestation de troubles liés au métabolisme du sucre. Pour faire plus simple, l’homme mange une certaine quantité de sucre. Ce sucre digéré va aller dans le sang. Le pancréas a pour rôle d’équilibrer le taux de sucres du corps par l’intermédiaire de l’insuline, l’hormone qu’il secrète. On parle de diabète lorsque le pancréas n’arrive plus à produire suffisamment d’insuline, ce qui augmente la quantité de sucres dans le sang, ou lorsque l’insuline produite n’arrive plus à remplir ses fonctions régulatrices. Ce sucre en excès causera alors des dommages au niveau des reins, du cœur, des pieds, des yeux, surtout au niveau des nerfs et des vaisseaux.

Diabète: le lien avec la vessie

Le muscle vésical subit successivement remplissage et évacuation, deux phases contrôlées par le système nerveux autonome. Grâce à cette commande volontaire, il est possible de se retenir. Une atteinte du système nerveux autonome par neuropathie diabétique entraine des troubles mictionnels comme une incontinence. L’atteinte des nerfs appelée « neuropathie » est une des conséquences les plus fréquentes du diabète. Les nerfs périphériques sont endommagés, entrainant une perte de la sensibilité ou de la motricité des membres. Le muscle de la vessie subit l’impact de cette perte de sensibilité. Il n’est plus contrôlé correctement et se contracte alors de façon désordonnée. Aussi, la personne a envie d’uriner dès que la vessie contient un peu d’urine. Il lui est difficile de se retenir. C’est l’incontinence par impériosité.

Une symptomatologie caractéristique

En cas d’incontinence d’origine diabétique, la personne perd petit à petit la sensation de besoin avant d’uriner. La fréquence de ses mictions diminue, le débit urinaire également. La personne ne sent plus si la vidange a été totale ou non à cause de la perte de sensibilité de la vessie. Avec le temps, la vessie devient atone et se vide de moins en moins correctement. On peut alors voir les symptômes d’une incontinence par regorgement car le trop plein vésical déborde. Si la vessie est encore hyperactive à cause des contractions anarchiques, l’envie d’uriner prend la personne au dépourvu.

Diabète: une prise en charge multifactorielle

Bien avant que les complications ne s’installent, il est vital de soigner le diabète. Si les complications sont déjà présentes, la personne doit impérativement être suivie par un spécialiste du domaine concerné. Par exemple, en présence d’atteintes cardio-vasculaires, comme une hypertension artérielle, le patient sera suivi à la fois par un cardiologue et un endocrinologue. En général, le fait d’équilibrer la glycémie dans le sang suffit pour réduire les autres symptômes. Cette correction de la glycémie passe par le changement du régime alimentaire, l’application d’exercices physiques réguliers, la prise de médicaments qui soutiennent l’insuline dans son rôle. La prise en charge est complétée par un traitement spécifique comme l’auto-sondage.