Close

Plantes contre incontinence urinaire

Plantes contre incontinence urinaire

La pharmacopée française et internationale dispose de nombreuses herbes pouvant soulager ceux qui souffrent de troubles urinaires. Ce sont d’excellents compléments aux traitements médicaux mais ils doivent être utilisés avec précision pour ne pas générer d’effets inverses.

Les plantes contre l’incontinence d’effort

Plus de la moitié des plaintes de fuites urinaires enregistrées par les médecins traduisent une incontinence d’effort. Les fuites sont déclenchées par un rire, un éternuement ou une simple toux, en raison de la faiblesse musculaire du sphincter de l’urètre. Cette symptomatologie est d’ailleurs le lot des femmes d’âge mûr. En fonction de la cause, ce type d’incontinence peut être résolu par l’administration de tisanes astringentes. Les plantes les plus réputées sont l’aigremoine, la bourse à Pasteur, la busserole et le cyprès. L’aigremoine et les noix de cyprès sont particulièrement intéressantes lorsqu’il y a une infection génitale associée. Il faut à peu près 20g de noix pour un litre d’eau à infuser pendant une dizaine de minutes et à boire dans la journée. La plupart des plantes sont disponibles sous forme de gélules, d’huiles essentielles ou de poudre et ne sont pas aussi contraignantes quant à la préparation. La bourse à Pasteur est recommandée en cas de saignement associé. La busserole dotée de propriétés antiseptiques, est aussi efficace en cas d’infection urinaire.

Les plantes contre l’incontinence par impériosité

L’incontinence par impériosité se définit comme la présence de fuites urinaires dues à une envie urgente sans aucun avertissement. Cette fuite se produit même si la vessie n’est pas totalement remplie, plus précisément sur une vessie instable. Elle très souvent provoquée par une infection, parfois par des tumeurs vésicales. En prenant des décoctions à base de buchu, une plante aux vertus anti-infectieuses, on réduit la fréquence de ces urgenturies. Les plantes de la famille des échinacées purifient aussi le tractus urinaire tout en stimulant l’immunité. La canneberge est assez connue pour ses effets acidifiants sur les urines, ce qui empêche la colonisation du contenant par des microbes.

Plantes contre l’incontinence par regorgement

Chez les hommes d’âge mûr l’incontinence par regorgement constitue la forme la plus observée lors des fuites urinaires. C’est la traduction d’une vessie qui déverse son trop-plein à cause de l’obstacle créé par l’hypertrophie de la prostate. Le thya est une plante qui peut calmer les contractions de la vessie, réduire l’inflammation causée par l’adénome et prévenir l’infection qui peut s’ensuivre. La verge d’or verte est conseillée en cas de calculs rénaux tandis que la prêle agit efficacement sur l’inflammation de la prostate. La pharmacopée japonaise a une formule faite de 10 plantes médicinales appelée Gosha Jinki Gan utilisée depuis des millénaires. Combinée au lactose, cette formule diminue à la fois l’hyperactivité de la vessie et le débit urinaire. Plus accessibles, les feuilles de myrtilles peuvent être prises en décoction au petit-déjeuner. En complément, ajouter une cuillérée à café d’huile de noix au soir. Le traitement uniquement par les plantes peut durer plusieurs semaines, voire des mois. Par précaution, il vaut mieux l’entreprendre avec l’avis d’un thérapeute.