Close

Incontinence urinaire et auto-rééducation

Incontinence urinaire et auto-rééducation

L'incontinence urinaire : une maladie très répendue

L'incontinence urinaire est un sujet souvent tabou, bien que plus de 4 millions d'hommes et de femmes en souffrent en France. Plus de 75% sont des femmes.

QUELLES FEMMES SONT CONCERNÉES?

En France, plus de 3 millions de femmes souffrent de fuites urinaires répétées. Contrairement aux idées reçues, l'incontinence urinaire n'est pas une pathologie réservée aux séniors : les femmes sont sujettes aux fuites urinaires à tous les ages.

La prévalence de l'incontinence urinaire chez la femme francaise indique que l'age est un facteur favorisant. En effet, si près d'un cinquième des femmes majeures seraient touchées par des troubles urinaires, le pic maximal intervient entre 55 et 59 ans. Un lien de cause à effet entre la grossesse et les risques de fuites urinaires à été clairement établi par les urologues, ce qui explique en partie que l'incontinence urinaire est avant tout une pathologie féminine.

QUELLES SONT LES CAUSES DE CE PHÉNOMÈNE ?

Les causes de l'incontinence urinaire féminine sont multiples. Cependant certains facteurs favorisent les risques de souffrir, à un moment de sa vie de femmes de trouble de la vessie :

  • L'accouchement

Durant la grossesse, les muscles du plancher pelvien, autrement appelés périnée sont soumis à rude épreuve, surtout lors du dernier trimestre ou le poids du foetus augmente fortement. Durant l'accouchement également : il est avéré qu'un périmètre cranien important augmente les risques d'incontinence urinaire d'effort, ainsi que tous les types d'accouchements difficiles (forcepts,...)

  • L'age

Avec le vieillissement des tissus, les fonctions vésico-sphinctériennes peuvent s'altérer progressivement. En d'autres termes, la faculté de contrôler ses mictions peut être affectée par un dérèglement de muscles de la vessie et des sphincters urinaires. Cela provoque une incontinence par impériosité.

  • La génétique

Il a été démontré qu'une femme a plus de risques de souffir de fuites urinaires si sa mère en a également été sujette.

  • Le sport de haut niveau

Près d'un tiers des femmes ayant pratiqué un sport de haut niveau dans sa jeunesse souffira d'incontinence urinaire au cours de sa vie future.

  • L'obésité

Les risques de souffrir d'incontinence urinaire chez les femmes plus grands en cas de surcharge pondérale.

INCONTINENCE URINAIRE ET QUALITÉ DE VIE

L'incontinence urinaire est souvent mal vecue dans une société ou cette pathologie reste souvent taboue. Les femmes ayant des fuites urinaires se gardent souvent d'en parler tant la gêne est importante. Outre le manque d'écoute flagrant dans de nombreux cas, les femmes changent souvent leur mode de vie dès l'apparition des premières fuites urinaires. Cette situation n'a pas de raison d'être dans le mesure ou la communication sur le problème d'incontinence est le premier pas vers une prise en charge efficace. L'incontinence urinaire ne doit pas être un tabou.

Comment remédier à l'incontinence urinaire ?

fonctionnement du système urinaire

L'incontinence urinaire n'est pas une maladie en soi. Elle est la conséquence d'un dérèglement du système urinaire. Connaitre les raisons de ce dérèglement est nécessaire à la prise en charge médicale.

D'OU PROVIENT L'INCONTINENCE URINAIRE ?

L'incontinence urinaire n'est pas une maladie en soi. Elle est la conséquence d'un dérèglement du système urinaire. Connaitre les raisons de ce dérèglement est nécessaire à la prise en charge médicaleLe système urinaire est constitué des reins qui filtrent le sang de manière continue et qui deverse les urines vers la vessie par les uretères. La vessie est un ensemble de muscle dont la fonction est de collecter l'urine en phase de remplissage, et de l'évacuer par l'urètre dans la phase de vidange. Les sphincters se trouvent autour de l'urêtre et agissent comme un veritbale verrou qui empêche l'écoulement non-désiré des urines. Le tout est imbriqué dans un ensemble de muscles et de ligaments qui forme une sorte de socle soutenant la vessie, l'uterus et le rectum. Cet ensemble est communément appelé le périné Les fuites urinaires proviennent d'une altération à un des niveaux du système urinaire (vessie, sphincters..) ou à un manque de coordination des éléments qui le compose..

vessie

On distingue 3 grand types d'incontinence urinaire :

L'INCONTINENCE URINAIRE D'EFFORT

Ce type d'incontinence est due à une déficience des muscles du perinée et des sphincters qui permettent comme nous venons de le voir de garder la vessie fermée. Dans ce cas, les fuites urinaires interviennent lors d'une augmentation de la pression provoquée par un éternuement, un fou-rire ou un effort physique par exemple. Les accidents interviennent souvent en jet, sans sensation préalable et peuvent être d'une intensité variable.

L'INCONTINENCE URINAIRE PAR IMPÉRIOSITÉ

Ce type d'incontinence urinaire est lié à une contraction anormale et anarchique des muscles qui composent la vessie (le detrusor). Il se caractérise par une envie soudaine et irrépressible d'aller aux toilettes, même lorsque la vessie n'est pas pleine et que la miction n'est pas nécessaire. L'hyperactivité vésicale implique une forte augmentation du nombre de miction au cours de la journée et de la nuit.

L'INCONTINENCE URINAIRE MIXTE

Ce type d'incontinence implique les problèmes de fuite liés à l'effort et à l'hyperactivité vésicale. 30% des femmes souffrant de fuites urinaires sont touchées par ce phénomène.

La rééducation périnéale : une solution efficace

La rééducation périnéale est systématiquement proposée aux jeunes mamans en prévention des risque de fuites urinaires futures. Elle est egalement conseillé dans les cas d'incontinence urinaire d'effort ou par impériosité, en période pré-opératoire, post-opératoire ou dans la prise en charge des prolapsus.

L'OBJECTIF DE LA RÉÉDUCATION PÉRINÉALE

Cet objectif est a la fois de tonifier les mucles du plancher pelvien et d'acquérir les reflexes adecuats pour mieux controler la continence urinaire. Ces deux élément sont promordiaux pour une bonne prise en charge de l'incontinence urinaire.

Le traitement commence dès lors par une ou deux séance de kinésithérapeute. Par des attouchements vaiginaux, le professionnel de santé fait ressentir à la patiente l'emplacement et la manière de contracter les muscles du périnée. Ceci a pour effet de donner une meilleure connaissance de son corps à la patiente.

La gymnastique périnéale peut alors commencer afin de tonifier les tissus musculaires du plancher pelvien.

Keat®: premier électrostimulateur sans fil d'auto-rééducation périnéale à domicile

keat

Le Keat® positif transportable, sans fil, rechargeable, utilisable à la maison de façon intime et discrète.

Sa simplicité d’utilisation le rend accessible à toutes et permet, sans perte de temps, de compléter ou prolonger une rééducation périnéale. Il est utilisé comme traitement d’attaque ou d’entretien dans l’incontinence légère à modérée de la femme.

Il est léger, pèse 176 g, et se compose :

– d’un boîtier-chargeur, équipé des boutons de réglage d’intensité du courant et d’un voyant lumineux indicateur de charge ;

– d’une « sonde », électrode cylindrique sans fil, rechargeable dans le boîtier ; elle sera placée dans le vagin pendant toute la durée de la stimulation ;

– d’un bloc secteur permettant l’alimentation électrique du boîtier.

L’appareil est mis en charge sur le secteur, sonde dans le boîtier, bagues métalliques en contact avec les plots de charge, couvercle fermé.

Un voyant rouge s’allume sur le côté droit du boîtier. Au bout de 10 heures, ce voyant devient jaune ; la sonde est complètement chargée.

Elle délivrera pendant 27 minutes un courant spécifique, capable de stimuler la musculature du plancher pelvien

Lire également :

- L'incontinence urinaire féminine
- Le fonctionnement du système urinaire
- Incontinence urinaire et grossesse