Close

Kiné et opération TOT – trans-obturator tape

Kiné et opération TOT – trans-obturator tape

TOT - trans-obturator tape

La kinésithérapie complète le traitement des incontinences urinaires. Elle est l’option précédant la chirurgie TOT lorsque la symptomatologie le permet, et elle constitue l’outil thérapeutique en post-opératoire. L’objectif : raffermir les muscles pelviens.

Recours à la kinésithérapie vésico-sphinctérienne en première intention

Après les grossesses et les accouchements successifs, beaucoup de femmes souffrent en silence de fuites urinaires. Ce symptôme, dissimulé par pudeur, peut masquer des pathologies bien plus graves. Le simple fait de ne pas pouvoir contrôler volontairement l’émission d’urine constitue un handicap dans la vie de tous les jours. L’incontinence peut être due à un trouble neurologique, à une faiblesse du sphincter de l’urètre ou à un obstacle sous la vessie. Dans le deuxième cas de figure, on peut avoir recours à la kinésithérapie pour renforcer la musculature périnéale. Après un examen clinique complet par un urologue, un examen urodynamique permet d’évaluer l’origine et l’impact de l’incontinence. En cas d’incontinence modérée, la kinésithérapie vésico-sphinctérienne peut avoir des effets remarquables.  C’est seulement en cas d’échec de la kiné que la chirurgie TOT ou trans-obturator tape est recommandée.

Traitement  kinésithérapeutique vésico-sphinctérienne en post-opératoire

Après une chirurgie TOT, les médecins préconisent au moins 15 jours de repos. Durant cette période de convalescence, des petits saignements peuvent survenir au niveau de la cicatrice vaginale. Passé ce délai, un kinésithérapeute prendra le relais de la prise en charge. Il procèdera à un examen de routine et donnera des conseils sur les exercices à effectuer pour muscler la région pelvienne sans faire pression sur l’abdomen, la sangle abdominale et le périnée. Ces mouvements visent à accélérer la guérison et surtout à réduire les fuites urinaires sur le long terme. Le kinésithérapeute donne aussi des conseils sur la façon de ménager cette partie du corps : bien s’alimenter pour éviter la constipation, recommencer progressivement la pratique du sport, ne pas porter des objets lourds…

Le déroulement de la séance de kiné après une chirurgie TOT

Un bon kinésithérapeute aide la femme à prendre soin d’une zone difficile à exposer tout en respectant sa pudeur. De la même manière qu’il assiste à la rééducation périnéale avant et après un accouchement, il peut assister efficacement au rétablissement après une chirurgie TOT. La rééducation nécessite toujours un bilan précis au préalable. A l’interrogatoire, le praticien se renseigne sur les antécédents, les troubles de posture, les signes génito-urinaires, leurs caractéristiques et leur mode d’apparition. L’explication des gestes et la demande d’un consentement installent un climat de confiance. La rééducation se fait de manière adaptée à chaque cas avec ou sans équipements.

Les types d’exercices de kiné après TOT

En fait, les techniques utilisées par le kinésithérapeute comportent des techniques manuelles et des techniques instrumentales. Les exercices après une chirurgie TOT contribuent à augmenter la résistance des muscles du plancher pelvien. L’électrothérapie, par exemple, est un entrainement indolore à l’aide d’instruments. Elle fait intervenir une sonde vaginale reliée à un système qui envoie un courant qui stimule les contractions. Il y a aussi les exercices de biofeedback qui permettent de vérifier l’efficacité des contractions volontaires. Le kinésithérapeute enseigne aussi des exercices que la femme fera chez elle entre les séances.