Close

Rapports sexuels après une chirurgie TOT – trans-obturator tape

Rapports sexuels après une chirurgie TOT – trans-obturator tape

TOT - trans-obturator tape

Peut-on retrouver une vie sexuelle satisfaisante après une chirurgie TOT ? Cette préoccupation est légitime. Autant vous rassurer tout de suite. Même si votre vie intime ne redeviendra pas tout de suite comme avant, vous allez pouvoir retrouver une vie sexuelle épanouie après la chirurgie de l’incontinence.

A la sortie de l’hôpital après une chirurgie TOT – trans-obturator tape

Le trans-obturator tape (TOT) est une technique chirurgicale qui a prouvé son efficacité depuis environ 15 ans. Elle a permis de résoudre les problèmes de nombreuses femmes souffrant d’incontinence urinaire d’effort. Hormis les complications possibles, la chirurgie en elle-même n’altère pas le mode de vie. Le chirurgien préconise généralement un repos pendant 2 semaines après la sortie de l’hôpital. La patiente reprend ensuite doucement ses activités. Il est déconseillé de rester au lit sous peine de développer des thromboses dans les membres inférieures. Une activité modérée permet au contraire de stimuler la guérison. La méthode consiste en l’introduction par voie vaginale et par des incisions de part et d’autre de la vulve d’une bandelette synthétique servant à soutenir l’urètre. Cela contribue à assister le sphincter dans sa fonction de fermeture de la vessie. La bandelette va se maintenir en place pendant plusieurs années si tout se passe bien.

Comment recommencer à vivre après une chirurgie TOT – trans-obturator tape ?

Pour retrouver l’harmonie du corps, pensez à marcher sur de courtes distances. Cela permet de renforcer les muscles pelviens et les muscles des membres inférieurs. Y aller de façon progressive est le meilleur moyen de retrouver le tonus d’avant l’opération. A priori, ce n’est pas toujours évident de retrouver la qualité de vie sexuelle, mais cela est tout à fait possible. L’incision du vagin ne sera complètement cicatrisée qu’au bout de 5 semaines. Les premières semaines, il faudra donc vous contenter de petits câlins. Les premières manipulations seront douces et prévenantes. En cas de douleurs au cours d’un rapport sexuel, il vaut mieux arrêter pour ne pas aggraver votre état émotionnel. Ce sera tout à votre avantage puisque vos ébats seront plus satisfaisants si vous attendez qu’aucune douleur ne subsiste plus. Pratiquez vous-même des exercices qui vont renforcer les muscles du périnée. Serrez votre vagin pendant quelques secondes comme pour arrêter d’uriner et renouvelez l’exercice.

Restez vigilante

Même si la passion est de nouveau au rendez-vous, abstenez-vous des mouvements trop brusques et des efforts intenses. Pendant au moins 6 mois, évitez de porter quelque chose de lourd. Proposez donc des positions qui vous épargnent du poids de votre partenaire. Comme après toute chirurgie prothétique par voie vaginale, l’élément implanté peut se déplacer. Ne manquez donc pas les contrôles annuels auprès de votre urologue. Il détectera toute anomalie de place, tout risque de saignement ou tout ce qui pourrait vous gêner. Bien que le matériel inséré soit toujours présent, il ne sera pas perçu par votre partenaire, ni par vous d’ailleurs, et ne change en rien les perceptions normales au cours d’un rapport sexuel. Dans le cas où la bandelette deviendrait visible et gênante, vous pouvez consulter votre chirurgien qui se chargera de l’enlever au cours d’une autre intervention.